Libération de Cheikh Omar Diagne : Un collectif annonce une marche et tire sur Djibril War


Libération de Cheikh Omar Diagne : Un collectif annonce une marche et tire sur Djibril War
Libération de Cheikh Omar Diagne : Un collectif annonce une marche et tire sur Djibril War

Des activistes et autres membres de la société civile regroupés autour du collectif pour la libération de Cheikh Omar Diagne ont fait face à la presse, ce mardi, pour exiger la libération de l’enseignant-chercheur emprisonné pour une affaire l’opposant au député Djibril War. Ils ont annoncé une manifestation qui se tiendra le samedi 16 avril à la place de la Nation.

«Le crime que Cheikh Omar Diagne a commis, c’est celui d’être omniprésent sur la scène publique et médiatique de ce pays et, avec force arguments, de montrer la volonté de ces gens de nous ramener en arrière, de plonger le Sénégal dans un Sénégal Lgbt», a déclaré Guy Marius Sagna, soulignant que l’expert financier et spécialiste des questions monétaires «n’a pas été arrêté et emprisonné parce qu’il a insulté les musulmans ou les chrétiens du Sénégal, mais il a été emprisonné sur la base fallacieuse d’injures et de diffamations».

L’activiste invite ainsi les Sénégalais à apprécier eux-mêmes la situation. «Dans ce pays, si vous insultez les Wolofs, vous êtes convoqués et le soir vous rentrez tranquillement chez vous. Même si Cheikh Omar Diagne avait diffamé ou injurié, il aurait diffamé une seule personne ; il est emprisonné», appuie M. Sagna, qui qualifie le patron du Centre de recherche et d’étude en stratégie, finance et administration (Cresfa) de «détenu politique». Parce que, insiste-t-il, «M. Diagne a une vision politique opposée à celle de ceux qui veulent faire la promotion de l’agenda Lgbt».

Allant plus loin, Karim Xrum Xaxx, lui, accuse le chef de l’Etat d’être derrière cette affaire. «Nous exigeons du président Macky Sall qu’il relâche Cheikh Omar Diagne, parce que c’est lui qui le retient en prison. Il ne veut que combattre l’agenda Lgbt et la franc-maçonnerie», a-t-il notamment fulminé.
 
Tous les intervenants lors de cette conférence de presse ont, à l’unanimité, tiré à boulets rouges sur le député Djibril War, appelant les Sénégalais à faire bloc pour exiger la libération «sans condition» de Cheikh Omar Diagne.
 
«Sa place n’est pas en prison», a notamment lancé Oustaz El Hadj Malick Dramé. Il a fustigé « le mutisme » de l’opposition dans  cette affaire. 
 
Le Pr. Cheikh Oumar Diagne a été placé sous mandat de dépôt, le jeudi 7 avril 2022, par le juge d’instruction du deuxième cabinet. Il est visé pour menaces, injures publiques, diffamation et insultes via un système informatique.
Previous Plusieurs personnes victimes de tirs dans une station de métro à New York (médias)
Next Réalisation de grands projets d’infrastructures: Le 7ème forum sur la finance islamique prévu à Dakar en Juin prochain