L’OMVS récompense des photographes professionnels sur le thème « le Sénégal,fleuve de vies ».



Le Haut-commissaire de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal(OMVS),M. Hamed DIANE SEMEGA a présidé ce vendredi 03 janvier 2020 la cérémonie de remise de prix aux trois lauréats d’un concours de photo destiné à sensibiliser et rendre hommage à la dimension politique,économique,sociale et culturelle du fleuve Sénégal. Les enjeux était de mettre en valeur le bassin du fleuve Sénégal en mettant en œuvre les impacts et les dynamiques, l’objectif du concours est un concept qui entre en droite ligne des instructions du haut-commissaire.


Selon le haut-commissaire, il s’agit d’un coup d’essai qui est une première et qui sera perpetué Partant de là, l’objectif visé par l’OMVS est de sensibiliser et rendre hommage à la dimension tout à fois politique,économique,sociale, culturelle du fleuve Sénégal, une invite est adressée aux photographes professionnels et amateurs des quatre pays membres(Guinée,Mali,Mauritanie,Sénégal) à s’exprimer sur le thème : « le Sénégal, fleuve de vies »C’est toute l’importance du fleuve Sénégal qu’ils ont montré dans la vie de toutes les populations qui composent ses systèmes d’OMVS pour le conseiller en communication M. Pape Demba Cissokho Par ailleurs, sur le choix porté sur la photographie, il affirme que c’est le meilleur outil qui symbolise toute une représentation.
Les lauréats sont au nombre de trois à être primé ce matin par l’OMVS dont Pape Adama Douno SAMBOU de l’œuvre ENTRE AUBAINE ET SOUFFRANCES qui a remporté le premier prix avec un montant d’un millions de FCFA(la brèche installée en 2003,non loin de l’embouchure du fleuve Sénégal, a entre autres accentué la remontée des eaux salées vers le fleuve, impactant du coup les pratiques agricoles et l’utisabilité des eaux par les populations riveraines de Gandiol.Depuis lors les femmes de la localité ont découvert de nouvelles ressources exploitables :les huitres),de Mouhamadou Moustapha DIENG son œuvre sur la pollution de la réserve d’eau de BANGO qui a gagné le deuxième prix avec une somme de 750.000 FCFA(Un décor terrifiant sur les abords du fleuve de Bango,le décor reste le même.Un phénomène devenu banal mais qui constitue plutôt un réel danger pour les populations.Aujourd’hui,le danger est que cette source d’eau douce qui alimente la ville de Saint-Louis en eau potable est transformée en dépotoir d’ordures par les habitants du quartier) et d’Amadou FAINKE de FALEME2-JAALA-CASSE-TETE vainqueur du troisième prix avec 500.000FCFA(Cette image nous décrit le véritable casse-tête que vit la population de Sénoudébou après le débordement de la Falémé à travers son affluent appelé Jaala,entre Guita et Sénoudébou. En effet, la piste qui rallie Nayé à Sénoudébou dispose d’un Dalot-pont très court à hauteur de Guita. Pendant l’hivernage, le pont est englouti dans les eaux à cause de sa courte hauteur. Du coup, les populations sont obligées de prendre des pirogues pour rallier les deux bouts de la piste.
Le lauréat Pape Adama Douno SAMBOU a voulu exprimer sur son œuvre à infosdujour.sn « Je suis vraiment très ému parce que je suis en joie franchement je suis très content d’être parmi ses 3 lauréat. » en plus de représenter la région de Tamba département de GOUDIRY.
Ce dernier. dans ses propos révèle qu’il a voulu montrer en cachette ce milieu très méconnu des populations qui est une image parmi tant d’autres «C’est une seule image qui reflète milles autre images qui ne sont pas été exposé ici. »Conclut-il.

Précédent Message à la nation de son exellence M le Président Macky Sall
Suivant Journée de nettoiment nationale: Non à un set-setal folklorique, oui pour une offre de politique hygiénique pérenne "Cheikh Ahmed Tidiane Ba"