L’opposition lance la plateforme opérationnelle de sécurisation des élections


La plateforme opérationnelle de sécurisation des élections initié par Me Mame Adama GUEYE a été  finalement  lancé hier soir à business city. Les partis prenantes ont tenus tous à assister à cette cérémonie de pose qui pour eux leur permettra de mieux contrôler le vote dans les prochaines joutes électorales à venir.

Ils sont au nombre de 23 partis prenantes venus adhérer à la plateforme de sécurisation des élections présidentielles de 2019 au Sénégal. « La plateforme opérationnelle de sécurisation des élections(POSE) va se poser consacrer exclusivement au combat pour la transparence du processus électoral par une approche opérationnelle de gestion de risques dont la finalité est de faire échec au projet de holdup électoral. » nous dit Me Mame Adama GUEYE dans son allocution. Cette plateforme  qui une plateforme en ligne  investi par un jeune sénégalais compatriote du nom de Ibra WANE BA qui travaille dans le domaine des TIC en France va permettre  selon l’initiateur de cette plateforme de recenser les électeurs qui n’ont pas reçu leur carte ou qui sont abusivement privés du droit de voter. Dans son interview il revient sur le but de leur  démarche qu’il qualifie comme innovante « c’est une forme de démarche innovante et de prise en charge des risques liées à l’élection habituellement. Cette forme d’action montre quelquefois la limite. » D’où cette  proposition de cette démarche innovante. D’après l’initiateur c’est une anticipation qu’ils ont  fait pour identifier les risques, identifier le profil de compétence approprié pour les prendre en charge et par le regroupement de ses ressources par le pôle de compétence. Même si tous les ténors de l’opposition sont venus marquer leur présence à cette, il n’en demeure d’affirmer qu’un c’est un Karim WADE qui n’est pas venu si l’on peut le dire ainsi parce qu’il n’est pas représenté. Et sur cette affaire Me Mame ADAMA GUEYE n’a pas voulu aller très loin et dit « Écoutez, il faut poser la question à PDS. » avant de souligner que le PDS a été invité.

Le représentant du maire de Dakar  Moussa TAYE a aussi livré sa réaction par rapport à la situation dans laquelle se trouve leur leader  « il y’a des vieux dossiers antérieurs au-dessus de Khalifa SALL et on l’a extirpé pour le juger et le vider. »S’agissant des attentes sur cette plateforme, il affirme « Khalifa SALL est tout à fait d’accord avec cette plateforme, il avait reçu à deux reprises Me Mame Adama GUEYE et souscrit entièrement à la charte de POSE. C’est la raison pour laquelle il m’a fait l’honneur de signer à sa place. »Il poursuit « POSE est importante parce qu’il s’agit simplement d’une initiative pour agréger et mutualiser nos efforts pour faire face au régime de Macky SALL, régime caractérisé uniquement par la fraude en février 2019. »

Me Madické NIANG « Faillir à ses missions c’est simplement trahir le peuple sénégalais. » et lance un appel « je lui demande de tout faire pour que toutes les règles pouvant permettre un déroulement dans les meilleures conditions de transparence soient acceptés de tous et que nous pussions aller vers des élections apaisées. »

Serigne MBAYE SY Diamil « j’apprécie çà mais je voudrais simplement faire une clarification par rapport à ma participation à cette cérémonie. J’étais dans Benno bokk Yakaar et je suis un actionnaire dès le début de Benno Bokk Yakar.Lorsque je me suis rendu compte que je ne me voyais plus dans ce qui est en train de se passer surtout l’arrestation de Khalifa SALL, le parrainage et bien d’autres questions je me suis rendu compte que ça ce n’est pas les raisons pour lesquelles je me suis engagé en politique. » Il conclut « donc je suis venu ici avec les gens qui partagent la même conviction que moi, les mêmes principes que moi pour crée les conditions pour que le président qui sera élu demain soit vraiment le président voulu par les sénégalais. »

Previous TRANSHUMANCE A L'APR : Braya trahit encore Wade sans surprise
Next Le directeur général de l’ANIDA fait le point sur ses 10 ans