L’unacois yeessal appelle au calme.



L’Union Nationale des Associations de Commerçants, Operateurs et Investisseurs du Sénégal(UNACOIS) a tenu une conférence de presse ce vendredi 25 février 2019 sis à son siège de dieuppeul.Cette rencontre avec la presse a comme objectif principal de communiquer sur la période pré-électorale de la présidentielle du 24 février 2019.
Face à la presse, l’UNACOIS YEESSAL a tenu à abordé de la situation post campagne électorale de la présidentielle du 24 février 2019.Le secrétaire général de l’UNACOIS, Allé DIENG a remercié et félicité le gouvernement du Sénégal pour ses importantes réalisations. Parmi ses projets, le secrétaire général cite la mise en service du pont sénégambien de Farafenny,le dragage du port de Kaolack, l’augmentation du nombre de kilomètres autoroutier et l’inauguration du marché d’intérêt national et la gare des gros porteurs de diamniadio.C’est dans cette même d’ordre d’idée que Allé DIENG a profité par la même occasion en se félicitant du succès de la campagne arachidière et maraichère de cette année et d’une demande au ministre de l’agriculture pour la mise en œuvre afin d’avoir une bonne réussite des campagnes de la commercialisation.
En parlant des prochaines joutes électorales prévues le 24 février 2019, le secrétaire général de l’unacois renseigne qu’ils sont prêt à assumer toute leur responsabilité en tant que opérateurs économiques face aux leaders politiques. Au nom de l’UNACOIS YEESSAL, il condamne toutes les déclarations et actes qui peuvent faire objet d’une violence venant de tout bord autour des élections présidentielles. Aller DIENG dans son discours fustige les propos de l’opposition et celui d’un ministre appartenant au pouvoir : « l’UNACOIS YEESSAL dénonce fermement autant les discours irresponsables et incendiaires de l’opposition menaçant la quiétude du scrutin présidentiel, que celui d’un ministre de la république avouant avoir déjà recruté des gros bras sous forme de milice. »
A ce propos, le secrétaire général de l’UNACOIS révèle qu’ils sont en parfaite collaboration avec l’association des imams et oulémas et prédicateurs du clergé catholique et des membres de la société civile pour une campagne et une élection libre, démocratique et apaisée pour assurer la stabilité du pays. Il dit : « Tous les leaders d’opinion, de quelques bords qu’ils puissent se situer, à l’instar de tous les khalifes généraux, sont appelés à contribution, pour éviter au Sénégal des troubles. »Selon ce dernier qui parle sous le contrôle de l’UNACOIS, ses perturbations vont toucher les opérateurs économiques, commerçants et autres acteurs du secteur privé national et investisseurs étrangers. Il a tenu à rappeler qu’une élection présidentielle est un rendez-vous d’un homme avec son peuple, une confrontation d’un bilan et d’autres offres politiques, une pêche ouverte aux voies mais dans la sérénité, symbole de la culture démocratique tant enviée et si chèrement acquise.
Selon le premier vice-président de l’UNACOIS YEESSAL, Moustapha TALL ceci est de leur responsabilité d’alerter même si il estime que les candidats sont dans leur propres droits de postuler avant de préciser que cela doit se faire dans l’ordre normal des choses. Sur ce, il recommande aux candidats recalés de coopérer avec les 5 candidats retenus autrement dit de faire une coalition avec le candidat qu’il souhaite porter leur choix afin d’avoir des élections apaisées.
Dieynaba AGNE

Previous Le ministre de l'agriculture devant la barre du (HCCT) Haut Conseil des Collectivités territoriales.
Next Les partis du gauche se retrouvent au tour de l'essentiel.