Lutte contre le chômage des jeunes à Dakar, La mairie de Dakar et la CEPEM se donnent la main


Le maire de Dakar Soham WARDINI et le président de la couveuse d’entreprise pour la promotion de l’emploi par la Micro entreprise(CEPEM), M.Mourade DIEYE GUEYE en coopération avec la ville de Marseille et avec l’appui de l’association internationale des maires Francophones(AIMF) se sont réunis autour d’une table ce jeudi 19 septembre 2019 dans le but de réitérer à nouveau leur engagement dans la politique entrepreneuriale.
Pour lutter contre les précarités des populations dakaroises et le chômage des jeunes et des femmes, la ville de Dakar en collaboration avec la ville de Marseille et l’AIMF ont créé une première promotion de la CEPEM (couveuse d’entreprise pour la promotion de l’emploi par la Micro entreprise. Une initiative que compte renouveler ses acteurs pour l’accompagnement des jeunes porteurs de projet de création d’entreprise à travers une sélection de cinquante entrepreneurs. Dans leur point de presse, ils signalent que ses jeunes continueront à accompagner les quarante entrepreneurs sortant de la première promotion. Pour cette seconde promotion qui relie la ville de Montréal, l’école des entrepreneurs du QUEBEC et l’association internationale des Maires Francophones sont prêt à appuyer la ville de Dakar dans sa volonté de jouer sa partition sur l’épanouissement de la jeunesse et des femmes qui est un des priorités.
M.Mourade DIEYE président de la CEPEM est revenu largement sur ce projet porté par Mme la maire Soham El WARDINI.A ce sujet, il dit « nous sommes réunis aujourd’hui pour lancer l’appel à candidature de la deuxième cohorte avec les partenaires qui sont tous présents. » En plus d’être la première plateforme portée par les collectivités territoriales, il affirme que le terme couveuse a été choisi par les autorités de la ville pour que les gens puissent se réunir en situation réelle avec l’appui des experts. Des jeunes âgés de moins de 40 ans seront éligibles selon lui pour les critères de sélection de préférence composé d’hommes et de femmes sur toutes les filières à l’exception des activités de commerce, de bâtiment et de gestion immobilière. En sus il ajoute que c’est le FODEM (Fond de développement et de solidarité municipal qui soutient le CEPEM pour les besoins de financement.
Selon Mme la maire Soham El WARDINI, c’est un projet qui permettra d’apprendre l’entrepreneuriat aux jeunes et de pouvoir sécuriser leur projet sur une durée d’un an. Partant de là ,elle renseigne qu’ils sont toujours soutenus par les partenaires et financiers que sont le Ministère des Affaires Etrangères de France, l’Initiative Marseille Métropole, Couveuse Interface Marseille, TIC Dakar,Enablis Sénegal,MakeSense Sénégal, la MECMU,UBA entre autres. Sur les rapports avec l’état, elle souligne de leur implication qui est primordiale et confirme « tous ce que nous faisons, nous le faisons avec l’état. » renseigne-t-elle.