Malnutrition et sécurité alimentaire « Réseau Fagaru »,


le nouveau projet d’ISRA pour lutter contre l’insécurité alimentaire
Un projet dénommé « Réseau Fagaru » pour la nutrition et la santé au Sénégal a été mis en place dans le but de créer des synergies entre acteurs de la sécurité alimentaire pour la capitalisation des savoirs et des expériences. « L’objectif du projet est de contribuer à la lutte contre la malnutrition et l’insécurité alimentaire en mettant en place un réseau d’acteurs pour la nutrition et la santé », a dit le Coordonnateur Sénégal du projet, Dr Younoussa Camara. Camara intervenait lors d’un atelier technique de partage et de validation du projet Fagaru tenu à l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA). Selon lui, la stratégie consiste à créer des synergies entre acteurs de la sécurité alimentaire et de la santé pour la capitalisation des savoirs et des expériences, ainsi que le renforcement des moyens d’action de chacun. Il ajoute que le projet englobe beaucoup de secteurs dans la lutte contre la malnutrition et l’insécurité alimentaire. « C’est pour cette raison que nous avons convoqué tous les acteurs des secteurs de l’agriculture, de la sante et de l’élevage », a déclaré Camara, soutenant que le rôle du réseau Fagaru sera de fédérer toutes les initiatives, les forces et tous les acteurs pouvant intervenir dans la lutte contre l’insécurité. Camara a fait savoir que les activités du réseau ont démarré avec un noyau dur constitué de parties prenantes. Il annoncé que le réseau va se consolider et des financements vont être octroyés pour des actions de lutte contre l’insécurité alimentaire et de plaidoiries. Le projet a été financé par Wallonie-Bruxelles international (WBI). Les parties prenantes sont l’Université de Liège, l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et l’ONG Eclosio pour la Belgique et l’ISRA et l’Institut de recherche en santé, de surveillance epidémiologique et de formation (IRESSEF) pour le Sénégal, selon le document de presse.

 

Previous Ramadan Expo 2022: le CICES lance la 4ème édition
Next Émeutes de mars 2021 : Amnesty International réclame justice pour les victimes