Mamadou Moulaye Guèye, mais de Diamniadio « La gestion concertée des ressources hydrauliques permet d’éviter tout conflit résultant son exploitation »


Le maire de Diamniadio, Mamadou Moulaye Guèye a profité du lancement des activités du pré-forum pour évoquer la gestion des ressources hydrauliques et la gouvernance de l’Eau.
Pour Mamadou Moulaye Guèye, le maire de la commune de Diamniadio qui participait aux activités du pré-forum tenues samedi, le forum de l’Eau qui se tient à Diamniadio est une occasion pour tous les acteurs évoluant dans le foncier de s’interroger sur les conséquences réelles des politiques foncières dans la gouvernance de l’Eau. Le maire a soutenu que la gestion concertée des ressources hydrauliques permet d’éviter tout conflit résultant de l’exploitation de cette ressource. ‘’Sa gestion rationnelle et efficiente est gage d’un développement durable », a fait savoir le maire dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement des activités du pré-forum. Il a cependant rappelé que grâce aux nouvelles technologies, l’eau est gérée de façon optimale, à travers divers techniques de recyclage ou de réduction de la consommation surtout dans les domaines agricoles et industriels. Il espère ainsi que cette édition du forum mondial de l’Eau sera un forum de solutions pour le traitement de l’essentiel des problèmes liés à la gestion de l’eau. Selon le maire, au Sénégal, la bonne gouvernance des ressources hydrauliques implique la gestion des questions relatives, certes aux inondations, mais aussi et surtout au développement de tous les secteurs de la vie économique. Dans son discours, il n’a pas manqué d’évoquer la manière dont l’Agence d’aménagement et de Promotion des Sites Industriels (APROSI) et la Délégation Générale de la Promotion des Pôles Urbains de Diamniadio et du Lac Rose (DGUP) gèrent les terres de sa commune. « Ce soir, nous demandons à l’APROSI pourquoi elle continue d’agresser Diamniadio. Cet endroit paradisiaque, cet havre de paix , ce refuge propice à la reproduction de tout un écosystème », a dit le maire de cette commune du département de Rufisque. A l’endroit de la DGUP, il a appelé la nécessité d’un accompagnement et d’un maintien des populations dans leurs activités traditionnelles. Selon lui, elles doivent aller vers la modernisation, mais aussi être renforcées. Il cite les activités de maraîchage, de pisciculture et d’élevage. « Au niveau de l’assainissement, le bassin joue un rôle déterminant dans la prévention des inondations lors des périodes hivernales, un risque majeur dans la sécurité des populations », a déclaré Mamadou Moulaye Guèye.

Previous Transport irrégulier à Dakar : La gendarmerie immobilise plus de 200 véhicules
Next Forum mondial de l'Eau Mitrelli présente sa filiale Owini