MARCHE DU FRN  DU 20 DÉCEMBRE : MWS dénonce une tentative de sabotage de l’inauguration de l’autoroute ILA TOUBA


Le 20 décembre 2018 est la date choisie par le Khalife des Mourides pour inaugurer l’autoroute Ila Touba. Une  date choisie aussi par les leaders du FRN pour dérouler leur plan d’actions. Ce n’est pas une coïncidence selon les leaders de la coalition Manko Wattu Sénégal. Ils dénoncent ainsi la tentative de sabotage de la manifestation du Khalife et récusent la volonté manifeste de l’opposition à déstabiliser le pays à la veille du scrutin présidentiel…

Les leaders du Front national de résistance (FNR) comptent bien se faire entendre. Ils vont organiser une marche dans l’après-midi du 20 décembre, dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’actions qui les mènera jusqu’au jour du scrutin présidentiel. Hélas, le jour du 20 coïncide avec l’appel du Khalife Général Serigne Mountakha pour l’inauguration de l’Autoroute « Ila Touba ». Suffisant pour que les leaders de Manko Wattu Sénégal (MWS) tapent sur la table pour dénoncer les agissements des membres du FNR qu’ils considèrent comme des acteurs ayant déjà perdu l’élection du 24 février, et qui foulent aux pieds les recommandations du marabout de Touba. Ousmane Faye les taxe de mauvais perdants manipulés par un vieillard qui a la malédiction divine qui tente, à tout prix, pour le compte de son fils recalé, à vouloir saboter l’élection présidentielle.

« Ce 20 décembre sera le début d’un long processus de représailles et de confrontations qu’entreprend l’opposition, et ceci, jusqu’au jour du scrutin», ont annoncé les membres du Frn. Mais, réplique le président de MWS, « ils ne veulent qu’orchestrer un grand sabotage de l’élection présidentielle à venir ». Pour Ousmane Faye, « ils ont une volonté manifeste de déstabiliser le pays après avoir reçu des financements occultes car ce sont des candidats qui ne sont pas sur le terrain et qui ne disposent pas de programmes pouvant les faire passer. Donc ils sont conscients qu’ils ne pourraient pas gagner l’élection et ils veulent tout simplement déstabiliser le pays et cela c’est inacceptable ! ». Poursuivant, le leader de MWS indique, « le choix du 20 décembre où les fidèles sont tous conviés par le Khalife pour l’inauguration de « Ila Touba », c’est ce jour qu’ils appellent à manifester. C’est tout simplement un groupe de Francs-maçons pour la plupart et de groupes d’homosexuels qui ne croient en rien et dont la volonté est de saper les fondements et les valeurs incarnées par nos hommes religieux. Nous avons tous entendu l’appel du Khalife à travers les médias où il invite tous les musulmans, notamment tous les Mourides, à venir soutenir le projet social réussi par le Président de la République, mais nous sommes ahuris d’entendre que l’opposition se détourne d’une si belle et grande initiative mais se permet même de railler le désir du marabout. Nous ne leur pardonnerons jamais un tel acte de défiance à l’endroit du guide spirituel». Mais, promet Ousmane Faye, « nous allons les dénoncer un à un en citant leur nom. Nous les connaissons tous, et à la veille du scrutin, ils seront tous désignés du doigt ». Par ailleurs, ajoute le président de MWS, « nous attirons l’attention du président Macky Sall, dont nous comprenons l’attitude de vouloir respecter le pacte de paix signé avec des chefs d’Etat et de certains médiateurs concernant Sindjély, que l’argent détourné par la fille de Me Wade ne peut pas passer par « pertes et profits ».Nous interpellons pour qu’il lance un mandat d’arrêt contre Sindjély Wade qui faisait la pluie et le beau temps du temps du FESMAN et durant lequel, elle avait détourné plus de 105 milliards FCFA. Nous demandons au chef de l’Etat de prendre un acte historique en lançant ce mandat d’arrêt afin que pareil grave détournement ne puisse plus se reproduire dans notre pays ».

Précédent La prise en charge et la sensibilisation à grande échelle au rang de premier pour le développement de la petite enfance
Suivant ACCUSATIONS SUR LES LICENCES DE PECHE: M. Omar Guèye rassure les acteurs