MCA-Sénégal 2, un compact pour investir dans l’électricité


Le Sénégal et les Etats Unis ont plus que renforcé leurs liens de coopération par une réunion inaugurale du conseil de surveillance du MCA-Sénégal 2 tenue ce jeudi 30 janvier 2020.


Les deux pays sont respectivement représentés par de hautes autorités d’état en vue des discussions centrées autour du Conseil de Surveillance du MCA-Sénégal 2.
Le conseil de surveillance du MCA-Sénégal 2 au cœur des débats de ce matin a rassemblé bon nombre d’autorités autour d’une table. Les principaux concernés tels que, la vice-présidente, directrice des affaires juridiques MCC,Mme Jeanne Hauch,M.Mahammed Boun Abdallah DIONNE, ministre d’état,M.Amadou HOTT,ministre de l’économie, du plan et de la coopération et M. Mouhamadou Mactar CISSE, ministre du pétrole et des énergies ont longuement discuté sur la question majeure comme objet de la rencontre. En effet la Millenium Challenge Corporation, agence d’aide étrangère américaine innovante et indépendante est reliée à l’unité de Formulation et de Coordination du Second Programme MCA- Sénégal pour accompagner le Sénégal dans sa seconde phase de la création du Conseil de Surveillance du MCA-Sénégal 2.Avec toujours comme crédo de réduire la pauvreté par la croissance économique dans les pays en voie de développement éligibles,MCC a changé de discours sur la meilleure façon de fournir une aide étrangère américaine intelligente en se concentrant sur les bonnes politiques, l’appropriation par les pays et les résultats. Ce qui explique l’action auquel le MCC souhaite accorder au Sénégal en lui accordant des subventions à durée limitée pour promouvoir sa croissance économique et renforcer les institutions. Ainsi le décret signé par le chef de l’état le 07 janvier 2020 portant création et fixation des règles d’organisation et de fonctionnement de l’entité de mise en œuvre du compact signé avec les Etats Unis nommé Millenium Challenge Account Sénégal 2(MCA –Sénégal) est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toutes circonstances.

Le ministre d’état, secrétaire général auprès de la présidence de la république en se prononçant la dessus dit « notre pays doit s’honorer de mobiliser pour la deuxième fois en moins de 10 ans un compact des Etats –Unis d’Amérique. »En d’autres termes il voit cela comme une obéissance de cette situation étant donné des conditions et des exigences pouvant permettre de bénéficier d’un compact américain. Il affirme que c’est un grand jour pour le pays d’installer cette structure qui a comme objectif principal de tout mettre en œuvre pour sa réalisation au bénéfice du Sénégal. Un compact qui selon le ministre est dédié à l’énergie du fait de son rôle structurant dans le processus de développement « le développement avant tout c’est l’électricité » dit –il avec la projection de l’accès 2025.Dans cette lancée, il a remercié la partie américaine pour son soutien dans le cadre de sa mise en œuvre. Sur le montant du budget du programme, il renseigne de 550 millions de dollars pour l’apport américain et 50 millions de dollars pour le fonds en contrepartie du Sénégal, le tout en 600 millions de dollars soit 360 milliard de FCA.
« Je suis ici pour cette première réunion du conseil de surveillance du MCA-Sénégal 2, je suis venue pour animer l’engagement du gouvernement du Sénégal pour cet compact. C’est vraiment impressionnant le conseil de conseil de surveillance jouera un rôle très important dans l’atteinte des objectifs de compact. »Affirme Mme Jeanne Hauch, vice-présidente, directrice des affaires juridiques MCC.Pour cette dernière, c’est un programme d’une grande envergure investissant dans le secteur de l’électricité mais avec l’espoir d’une bonne continuation au même niveau d’engagement. Sur l’apport au cours de ses cinq ans, MCC dans son accompagnement du comité fera une collaboration à tout moment pendant toute les 5 ans « pour cette semaine, je suis venue pour fournir une orientation au conseil de surveillance. je suis très optimiste pour le succès du compact Sénégal. »

Previous Cérémonie de présentation des vœux du nouvel-an du ministére des finances et du budget
Next Nécrologie :Le centre trainmar en deuil rappel à Dieu du professeur OUMAR BA