Me MAME ADAMA GUEYE:  » Je renonce a ma candidature pour faire chuter Macky »


Le président du mouvement « Sénégal Bou BESS » et candidat à l’élection présidentielle Me. Mame Adama GUEYE a tenu une conférence de presse dans le cadre des prochaines élections présidentielles qui se tiendront au Sénégal d’ici quelques mois.

Face à la presse maitre Mame Adama GUEYE a tenu une importante communication dans les perspectives des élections présidentielles. L’entame de ses propos, le président du mouvement « Sénégal Bou Bess » s’est d’abord accordée une pensée forte «  aux sénégalais, aux plus fragiles d’entre nous, ce qui devait être au centre de l’action publique, de la démocratie et de la république et qui ne le sont pas, ceux et celles parce que n’ayant pas pu profiter de l’ascenseur sociale. »dit –il. La question de la crise scolaire  a été abordée par Maitre Adama GUEYE qui considère que les jeunes n’ont plus d’avenir dans l’éducation dont plusieurs causes qui sont à l’origine notamment les grèves des enseignants mais celle plus récente étant l’expulsion des étudiants dans les universités privés faute de paiement que l’état doit à ses institutions. A ce titre le candidat à la voie du véritable changement s’est permis d’affirmer : «que les jeunes assis sur ses bancs jaxle ,qui disent avec  un  humour qui cache mal leur souffrance juvénile combien ils sont perdus sans repère dès qu’il s’agit de se faire un avenir. »Selon Maitre Mame ADAMA GUEYE, il convient de penser aussi à la situation politique du pays, aux femmes de ce pays qui occupent un rang important dans les sociétés ou elles sont garants  de l’éducation, de la perpétuation des valeurs et qui pour lui fait le socle social et confirme que ces derniers ne sont pas reconnus à hauteur de la fonction sociale. Dans son programme Maitre Mame Adama GUEYE n’a pas oubliés le phénomène de l’exode rural sans manquer de souligner les conditions difficiles que vivent les retraités pour une somme maire et leur obligeant à faire la queue. Sur son regard par rapport au système politique, il qualifie cela comme « omnipotent, comme un monstre institutionnelle, qui ne reconnait aucune des limites posés par le principe de la séparation des pouvoirs. »S’agissant du fichier électoral, il pose problème pour tout candidat souhaitant se présenter. Certains comportements du parti au pouvoir allant à l’encontre de certains opposant comme Karim WADE exilé au QATAR et l’emprisonnement du maire de Dakar sont fortement dénoncés par le président du mouvement « Sénégal Bou Bess » et accuse le chef de l’état d’avoir usé du pouvoir judiciaire pour son propre intérêt politique. C’est dans ce contexte qu’il révèle qu’il est prêt à tout même s’il s’agit de sacrifier sa candidature à l’élection présidentielle. Selon Ce dernier toutes les dispositions et outils sont prises pour tentative faisant état du non transparence lors du scrutin. Le président du mouvement «  Sénégal Bou Bess » envisage de faire une gestion opérationnelle des risques en accompagnement avec les autres candidats à l’élection présidentielle pour la sécurisation du vote. C’est en ces paroles qu’il confirme ces termes : « je prends dès demain mon bâton pour rendre visite à tous les candidats pour voir comment sécuriser le vote » et de rajouter qu’il ne se prononcera pas maintenant sur les stratégies mise en place et qu’au moment opportun ils vont le partager avec la population sénégalaise.

Précédent Ousmane SONKO brise le silence sur l’assassinat de sa militante Mariama SAGNA
Suivant La Chine offre des matériels au monde de la culture sénégalaise