Me Sidiki Kaba, ministre des Forces Armées: « Le CHEDS contribue au renforcement du vivier d’experts militaires et civils de haut niveau »


Me Sidiki Kaba, ministre des Forces Armées: « Le CHEDS contribue au renforcement du vivier d'experts militaires et civils de haut niveau"
Me Sidiki Kaba, ministre des Forces Armées: « Le CHEDS contribue au renforcement du vivier d'experts militaires et civils de haut niveau"

Le Centre des hautes études de défense et de la sécurité a démarré, hier la session 2021-2022 du Master en défense, sécurité et paix. Une rencontre au cours de laquelle le ministre des  Forces Armées a salué me travail du CHEDS.

Pour la septième année de suite, le Centre des hautes études de défense et de la sécurité (CHEDS) assure la formation à des auditeurs issus de milieux divers composés de civils et de militaires dans le cadre d’un Master en défense, sécurité et paix. La session 2021-2022 ouverte hier a été présidée par le ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba qui n’a pas manqué de magnifier le travail du CHEDS depuis 2015. « La formation que vous allez suivre à partir d’aujourd’hui revêt une importance capitale parce qu’elle contribue au renforcement du vivier d’experts militaires et civils nationaux de haut niveau, dans les domaines de la défense et de la sécurité », a dit le ministre à l’occasion du démarrage de la session 2021-2022 du Master défense , sécurité et paix initié par le CHEDS. Kaba s’appuie sur la situation sécuritaire qui reste marquée par « des risques et des menaces complexes »,  qui ont fini, selon lui « de faire de la sécurité une préoccupation majeure pour les Etats et les populations ». Pour l’avocat, le terrorisme et la criminalité transnationale organisée constituent des menaces à la paix et à la sécurité au Sahel.

Previous Saër Niang, DG ARMP: "Le budget annuel des marchés publics au Sénégal représentent environ entre 2 000 et 2 500 milliards de francs CFA"
Next Lancement de son Parti Politique AWALÉ: Dr Abdourahmane Diouf prône une Démocratie de Concordance