MEDECINE VETERINAIRE : Une convention en vue de lutte contre les maladies animales


 

Le Bureau sous-régional de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’École inter-États des Sciences et Médecine Vétérinaires (EISMV), ont procédé, ce mercredi 09 juin 2021 à Dakar, à la signature d’un protocole d’accord. L’objectif de cette convention est de renforcer le capital humain dans les domaines de l’élevage, des sciences et de la médecine vétérinaire mais aussi de développer des outils et des stratégies de lutte contre les maladies animales. Étaient présents lors de la cérémonie de signature, Yalacé Kaboret, directeur général de l’EISMV et Gouantoueu Robert Guei, représentant au Sénégal et Coordonnateur du bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Ouest de la FAO.

Le directeur général de l’EISMV, Yalacé Kaboret a salué la mise en place de cette convention cadre. » La collaboration entre l’EISMV et la FAO datent de longues années, elle a permis à cette institution d’apporter un appui très significatif à l’EISMV à travers des appuis matériels, de formation afin de pouvoir renforcer ces capacités de délivrer un enseignement de qualité et de promouvoir une recherche productive. Il me plaît donc de saluer la mise en place aujourd’hui d’une convention cadre de coopération qui officialise le partenariat entre l’EISMV et la FAO » indique-t-il.

Pour M. Kaboret, la signature de la présente convention témoigne de la volonté de traduire en acte ce même idéal qui définit nos deux organisations ainsi que la détermination de donner le meilleur pour satisfaire ensemble le bien-être des populations et particulièrement des communautés de base. Elle vient valoriser un processus qui nous a fait cheminer toute l’année 2020 pour aboutir à cette convention.

Le représentant au Sénégal et Coordonnateur du bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Ouest de la FAO, Gouantoueu Robert Guei, s’est réjoui de la tenue de cette importante cérémonie qui est le fruit d’une coopération exemplaire et l’aboutissement d’un long processus.

» La collaboration entre l’EISMV et la FAO s’est illustrée dans plusieurs domaines notamment dans le renforcement des capacités dans le domaine de la santé publique, l’équipement de laboratoires, la lutte contre la résistance aux anti-microbiens, la sécurité sanitaire des aliments et bien d’autres domaines. La FAO a soutenu en 2017, le développement et l’intégration des modules Onehealth, elle a aussi octroyé trois bourses » dira-t-il.

Pour renforcer les conditions de travail, » nous allons contribuer à l’équipement de la salle de conférence de l’école avec un système de vidéo conférence. Nous avons aussi jugé qu’il était plus judicieux de sceller un protocole qui au delà du Sénégal va embrasser les 14 autres pays de l’Afrique de l’ouest. Nous réitérons l’engagement de la FAO à soutenir le développement de l’élevage et la promotion de la santé animale et la santé globale » conclu-t-il.

Previous OURNÉE MONDIALE DES ARCHIVES : L’EBAD pour le renforcement de archives
Next Ndepp 2021: Diouf Sarr beni par Binta Ndir l'esprit vivante de Mame Ndiare