Menace de l’aflatoxine sur la sécurité alimentaire


Etats africains ont pris à bras le corps les aflatoxines. Ces substances toxiques et cancérigènes produites par des champignons qui contaminent souvent un nombre important d’aliments de base et de cultures de rente en Afrique. Face aux méfaits de ce produit qui fait des dégâts aussi bien sur la santé que sur les économies des pays africains, le Premier ministre, en liste les conséquences.

Mouhamad Boun Abdallah Dionne, s’appuyant sur des données de la Fao, a indiqué, alors, que ‘’25% des cultures vivrières africaines dans le monde sont touchées par la contamination des aflatoxines. Ils sont donc des cancérogènes notoires, nuisibles à la santé humaines et animales. Qui plus est, sont à l’origine souvent de retard de croissance précoce et de l’immunodéficience’’.

Rappelons que l’aflatoxine est une mycotoxine hautement cancérigène produite par le champignon Aspergillus flavus (A. flavus). Ce champignon, ainsi que les toxines qu’il produit, réside normalement dans les sols et sur la matière végétale, y compris des graines ou des céréales, des arachides, des semences, et d’autres légumineuses. L’exposition à l’aflatoxine chronique peut avoir un impact négatif sur la santé et elle a été associée au cancer du foie, à la croissance retardée et un retard de croissance chez les enfants. Elle a été également associée à l’affaiblissement du système immunitaire. Récemment, elle est également liée au VIH et à la tuberculose (TB). À des niveaux élevés de concentration, l’exposition aux aflatoxines peut provoquer des hémorragies, des œdèmes, et même la mort immédiate.

Précédent PRESIDENTIELLE 2019: Barth' valide la candidature de Khalifa et menace...
Suivant CRD Magal de Touba 2018 : Les secteurs concernés à pied d’œuvre pour le grand événement.