MISES AU POINT DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ÉQUIPEMENT RURAL SUITE AUX  ACCUSATIONS SUR DES SUPPOSES MARCHES DE GRE A GRE


Il nous a été donné de lire dans le site Xibaaru.com, des propos prêtés au comité directeur du PDS et au Forum civil. Il s’agit d’accusations de marchés de gré à gré concernant l’acquisition d’équipements et de matériels agricoles et l’achat de semences et de fertilisants.
Compte tenu de la gravité des faits évoqués et la légèreté des propos contenus dans l’article, le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural tient à apporter les précisions suivantes:
1-) Depuis l’arrivée du Dr Papa Abdoulaye Seck à la tête de ce département ministériel, il n’y a jamais eu de marchés de gré à gré qui ont été conclus pour l’acquisition d’équipements et de matériels agricoles. A ce titre, le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural défie quiconque d’apporter les preuves de ces allégations fallacieuses. Que les auteurs de ces propos nous disent i) de quels marchés il s’agit? ii) Qui en sont les cocontractants? iii) Quand ces marchés ont été  contractés? Pour quels types de matériels et à quels prix ?
2-) Le Gouvernement n’achète pas de semences ni d’engrais. L’octroi d’engrais et de semences aux producteurs se fait à travers une subvention de l’Etat. Comment peut-on parler, alors, de gré à gré dans des marchés qui n’existent pas. Donc, les auteurs de ces propos qui igornent complètement les procédures du code des marchés  doivent comprendre que les subventions n’entrent pas dans le champ d’application du Code des Marchés publics. Donc, ils cherchent à créer du spectacle là où il n’en existe pas.
3-) Le Ministère invite les auteurs de ces propos malveillants à aller vers les structures de contrôle telles que l’Armp et la Dcmp  avant de s’exprimer sur des questions qu’ils ne maitrisent pas. En effet, il n’existe aucune immatriculation de marchés par entente directe dans le portail des marchés publics et qui concerne la subvention des engrais et semences ou l’acquisition de matériels agricoles.
En tout état de cause, le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural tient, encore une fois, à préciser que les propos tenus sont dénués de tout fondement et qu’aucun  marché par entente directe ou de gré à gré n’a été conclu depuis la prise de service du Dr Papa Abdoulaye Seck jusqu’à nos jours. Pour s’en rendre compte,  il aurait suffi, à ces personnes malintentionnées, d’examiner les différents rapports qui ont été élaborés par des cabinets d’audit mandatés par l’Armp, durant les cinq dernières années.
Donc, le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural  attend que les auteurs de ces contrevérités donnent les références de ces marchés fictifs dont ils parlent.
Fait ce 3/11/2018
Cellule de communication du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural
Précédent ALY NGOUILLE TANCE LE MAIRE DE TIVAOUANE LORS DU CRD «Vous êtes négligents, vous les maires»
Suivant Salon internationale des mines La valorisation des ressources minières à l’honneur