OFNAC: Seynabou Ndiaye Diakhté « le procureur à reçu tous les rapports « 


Atelier de validation technique de la stratégie nationale de lutte contre la corruption
La patronne d’OFNAC renvoie la balle au procureur de la république
L’office national de lutte contre la fraude et la corruption a organisé ce lundi 25 juin 2019 un atelier de validation technique de la stratégie nationale de lutte contre la corruption(SNLCC). C’est sous La présidente de l’OFNAC et le secrétaire d’état que cet atelier s’est déroulé.
Mme la présidente de l’OFNAC Seynabou Ndiaye Diakhate a présidé ce matin un atelier de validation technique de la stratégie nationale de lutte contre la corruption. C’est en compagnie de plusieurs autorités dont le secrétaire d’état que la présidente de l’OFNAC a apporté son mot à dire sur ce sujet. Selon Seynabou NDIAYE DIAKHATE, cette stratégie au terme de son élaboration devra être un cadre d’action global pour les mesures à prendre dans la prévention mais aussi servir d’outil dans la mobilisation et la coordination des efforts dans la prise en charge. Dans ses propos, elle a rappelé la mise en place d’un comité national de pilotage et le comité stratégique de planification.
Dans son entretien à la presse, elle est revenue sur l’objectif de cet atelier en soulignant de l’importance que la convention des nations unies porte sur la lutte contre la corruption, ce qui explique l’élaboration stratégique d’un document qui est un des axes 3 du plan Sénégal Emergent. Sur les déclarations recensées, elle livre un nombre de 571 déclarations de patrimoine même si l’avancement est lent. Sur ce que l’OFNAC a réalisé, Seynabou NDIAYE DIAKHATE parle de l’article 8 qui consiste à faire la déclaration de patrimoine en procédant par des notifications de rapport des lettres. Sur ce sujet, elle précise qu’elles n’ont aucun moyen d’obliger les personnalités à faire la déclaration de patrimoine sinon de les sensibiliser.
Interpellé sur le rapport du dossier du COUD qui tarde à éclaircir la lanterne des sénégalais, une tâche dont le procureur a voulu lui confier, la patronne d’OFNAC répond au procureur de la république après sa sortie face à la presse en ses termes « j’ai beaucoup de respect pour mon collègue, le procureur de la république mais ça m’étonnerai qu’il puisse me le retourner, la procédure pénale à l’OFNAC n’est pas celle qui est prévue,l’OFNAC ne travaille ni sur l’autorité, ni sous la direction du procureur de la république. Ce sont les officiers judiciaires ou les agents de police judiciaire qui travaille sur son autorité. » Confirme-t-elle à infosdujour.sn.Selon cette dernière le dossier du COUD lu est livré depuis avant d’affirmer que l’organe de contrôle a bel et bien fait son travail. Dans la foulée, elle invite le maitre des poursuites, Sérigne Bassirou GUEYE à éplucher les dossiers et saisir le juge d’instruction pour un éclaircissement de cette affaire aux Sénégalais.
Face à la polémique du scandale du pétrole et du gaz dont a soulevé la chaine internationale BBC impliquant le frère du chef de l’état Aliou SALL, la patronne d’OFNAC déclare que dossier fait partie des dossiers qu’il a recu.Dans cette perspective ouverte sur le travail d’OFNAC,celle-ci mentionne que l’office national de lutte contre la corruption travaille sur la présomption d’innocence et le secret de l’enquête en confirmant encore que l’OFNAC n’est pas un organe de poursuite « On travaille et on soumet au procureur. » dit-elle.
Dieynaba AGNE

Previous Culture : Choix impossible de Juliana Diedhiou Fouchard entre le Chic , le Chèque ou le Choc
Next Arrestation d'une band de malfaiteurs par la brigade de koungheul