Ouakam: l’État du Sénégal met 2,5 hectares à la disposition du maire Abdoul Aziz Gueye pour la construction du stade municipal


Ouakam: l'État du Sénégal met 2,5 hectares à la disposition du maire Abdoul Aziz Gueye pour la construction du stade municipal
Ouakam: l'État du Sénégal met 2,5 hectares à la disposition du maire Abdoul Aziz Gueye pour la construction du stade municipal

Le nouveau maire de Ouakam a-t-il rejoint la coalition au pouvoir. Tout semble en tout cas l’indiquer, puisque deux ministres en fonction de la République étaient cet après-midi à Ouakam lors de la cérémonie de réception d’assiette foncière devant abriter le stade de ladite commune. Il s’agit du ministre de l’Urbanisme Abdoulaye Sow, et du ministre directeur de cabinet du président de la République, Augustin Tine.

En plus de l’ancien ministre de la Femme Anta Sarr Diacko.
Le nouveau maire de Ouakam, Abdoul Aziz Guèye élu sous la bannière du mouvement des patriotes pour le développement, a remercié l’effort du président de la République Macky Sall à contribuer au développement de sa commune. 

En effet, face aux situations difficiles auxquelles Ouakam fait face, il n’a pas rejeté la main tendue de l’État.

Homme du mouvement sportif, c’est naturellement que cette cérémonie de réception d’assiette foncière devant abriter le stade de Ouakam l’a réjoui. Depuis 1951, la commune n’a pas bénéficié d’un stade.  C’est ainsi que 2 hectares 500 sur les 30 attribués à la CDC équivalent à 8 milliards 750 millions ont été octroyés à la mairie pour la construction d’un stade.

Le Président de l’Union Sportive de Ouakam a aussi apprécié dans le cadre sanitaire, que Ouakam soit bientôt dotée d’un hôpital de niveau 2 pour un montant de 4 milliards 500. 

300 tonnes de ciment et 30 tonnes de fer ont été aussi offertes à la commune pour à nouveau démarrer les travaux de construction de la grande mosquée qui depuis plus de trois ans tardait à s’achever, a-t-il aussi dit.

Toutes choses qui font que le maire de Ouakam a annoncé qu’il sera en partenariat avec l’État, chose fondamentale qu’il compte préserver. « Le partenaire le plus sûr c’est l’État, sans l’aide du gouvernement aucune commune ne peut s’en sortir. Il nous soutient et on le fera en retour », a-t-il annoncé. Voilà qui est dit…

Previous Capitaine Touré / IAM - Moustapha Guirassy: « C'est le ministère de tutelle qui nous a demandé d’arrêter son contrat...»
Next Fermeture de l'aéroport de Ziguinchor : L'AIBD apporte des éclairages