OUSMANE SONKO A TIVAOUNE  » JE SUIS LA PREMIÈRE PERSONNE À SOUHAITER LA PAIX ET LA STABILITÉ DANS LE PAYS »

« Les guides religieux n’ont pas vocation à nous gérer notre armée ou notre administration. Ils sont les gardiens de la pacification de l’espace et des valeurs. Ils sont dans leur registre quand ils appellent à la sérénité. C’est tout à fait normal qu’ils appellent à la paix et à la stabilité du pays. C’est ce qui s’est passé à Popenguine, à Touba et aujourd’hui à Tivaouane »
Je suis la première personne à souhaiter la paix et la stabilité dans le pays car ne disposant que d’une seule nationalité et ayant ses enfants, sa famille et ses proches au Sénégal. Lancer un appel à la violence reviendrait à me faire mal moi-même »

« Le Sénégal est un pays de paix qui a une éducation et une tradition de paix, nous tenons à cette paix tout en respectant ses principes et ses préoccupations que je dénonce certains extrêmes. c’est en voulant préserver cette stablité que nous n’avons pas appelé à des manifestations au lendemain des résultats provisoires de la Présidentielle au moment où tout le monde s’attendait à des actes de violence »

« Nous sommes venus dans cette cité, dans la cadre de la célébration de l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (Psl) qui est un événement célébré partout dans le monde et au Sénégal. Nous comptons faire d’autres visites dans les prochaines quarante et huit heures. Nous l’avons démarré à Tivaouane et nous avons eu une discussion très directe et très profonde avec le Khalife général »