PAPE DIOP DE BOKK GIS GIS: SUR SON ÉLIMINATION SOULIGNE LES MANQUEMENTS DU SYSTÈME DE PARRAINAGE.


Pape DIOP de Bok Gis Gis éliminé de sa candidature dépose une requête
Le leader de « BOK GIS GIS » parle des manquements du système de parrainage

Le candidat calé au parrainage, M. Pape DIOP a tenu une conférence de presse ce samedi 05 janvier 2019 à son siège de Bok Gis Gis sur la VDN.Le leader de la coalition Pape DIOP 2019, face à la presse est revenu sur plusieurs dysfonctionnements du système de parrainage qui ont fait l’objet de sa candidature invalidé.
En conférence de presse, le président de la convergence libérale et démocratique Pape DIOP de Bok Gis Gis a fait une déclaration sur les raisons de sa candidature invalidée sur les élections présidentielles de 2019.Selon le leader de Bok Gis Gis, ce sont plusieurs manquements qui contiennent dans ce système de parrainage dont il est en parfaite désaccord. Suite à leur supposé élimination de la course présidentielle d’après Pape DIOP qui se considère jusqu’au maintenant comme candidat, Pape DIOP affirme que son mandataire a reçu notification d’un procès-verbal de vérification des parrainages déposés pour sa candidature. Il renseigne que le dit procès-verbal retient : 65.781 de nombre de parrainages fournis, 17160 de rejets susceptibles de régularisation, 15.196 de rejets pour autres motifs et 33.426 de nombre de parrainages validés. Ainsi le candidat et sa coalition révèle du dépôt de leur recours au conseil constitutionnel « Je peux d’ores et déjà vous informer que mes avocats ont déjà déposé un recours devant le conseil constitutionnel pour l’amener à rapporter la décision d’invalidation de ma candidature qui ne repose sur aucun motif légal. »
L’autre point sur lequel Pape DIOP est revenu c’est la manipulation qu’il estime dans le fichier électronique. A ce niveau il parle d’un support électronique copié et dénonce la gestion de la DAF et de l’ADIE qui pour lui est dirigé par un membre de l’APR. Ce dernier confirme que le logiciel est établi par un inconnu, un contenu inconnu en plus d’ajouter qu’un décompte de 1543 d’électeurs inscrits dans des régions ne figure pas dans la carte électorat. Pape DIOP rappelé les propos du ministre qui avait dit : « je ferai tout pour que le président passe au premier tour » et ajoute que c’est ce schéma qui est mis en œuvre en restant un processus continu. Dans son discours aussi il n’a pas manqué de souligner les articles 57 alinéa 6 et l’article qui indique le contrôle se fait sur le nom, prénom, numéro de la carte d’identité, numéro de la carte d’électeur, lieu de vote et la signature. A ce niveau, il poursuit en disant dans ses propos que le ministre de l’intérieur a complété cette disposition par un arrêté qui est l’identifiant en d’autres termes le numéro de la CEDEAO.Meme si Pape DIOP ne dit pas non dans ses propos, il n’en demeure pas pour lui que force de constater des dispositions légales sont là et que le conseil constitutionnel ne dispose pas de tous les dispositions, il dit : « le parrainage doit être invalidé. »

Dieynaba Agne

Précédent La coalition « Manko Taxawu Sénégal ak Khalifa »exige la consultation de tous les pourvois
Suivant Lancement :Association des femmes visionnaires de la commune de Dieppeul Derklé CASTOR.