Pape Djibril Fall: « Je suis le député du peuple. »


Pape Djibril Fall: « Je suis le député du peuple. »
Pape Djibril Fall: « Je suis le député du peuple. »

Le député Pape Djibril Fall a fait face à la presse ce mercredi 17 août 2022, dans un hôtel de la place. Ce face à face avec les médias était l’occasion pour le nouveau représentant du peuple d’annoncer le choix de sa position à l’assemblée nationale. Comme on s’y attendait Pape Djibril, qui dit poursuivre un travail déjà entamé à l’assemblée nationale avant même d’être élu député, réaffirme son ancrage dans l’opposition.

« Nous n’allons pas à l’assemblée nationale pour des privilèges ni pour des honneurs. Mais nous allons à l’assemblée nationale contre la cherté de la vie, contre le chômage des jeunes, les inégalités sociales », a lancé face à la presse ce mercredi, le tout nouveau député à l’assemblée nationale, Pape Djibril Fall, rappelant par ailleurs, que l’essence première de la République, c’est une révolte contre les injustices sociales, contre les inégalités sociales. Ainsi pour se faire, il entend se battre pour avoir une république sénégalo-sénégalaise. Face à cette situation le député estime qu’ « il faut à l’assemblée nationale des députés libres. Nous n’allons pas à l’assemblée nationale pour être des députés de tel ou de tel autre. »

Toutefois, la tête de liste de la coalition les Serviteurs, MPR dit réaffirmer son ancrage du côté de l’opposition : « Je voudrai aussi réaffirmer comme je l’ai dit, notre ancrage dans l’opposition. Poursuivre le travail que nous avons commencé au niveau de l’assemblée nationale en demandant au gouvernement du Sénégal de mieux respecter les sénégalais, de mieux faire tout ce qu’il faut pour abréger les souffrances des sénégalais surtout les couches vulnérables qui tirent le diable par la queue », a déclaré le journaliste Pape Djibril Fall.

Poursuivant « Nous serons à l’assemblée nationale pour justement renvoyer cette institution à sa vocation première. Celle qu’elle n’aurait jamais du quitter, qui est de contrôler l’action de l’exécutif, d’être une force de proposition de lois mais surtout d’évaluer les politiques publiques », soutient-il.

SudQuotidien

Précédent Chronique d’une stratégie inachevée « Mary Teuw Niane »
Suivant La Coalition Naataangué Askan Wi s'agrandit (Par Gora Syll)