PARRAINAGE DANS LA COMMUNE DIARRERE REGION FATICK: La tension monte entre les responsables de l’Apr de la localité dirigée par Thérése Faye Diouf et les Etudiants


La manière dont les responsables de l’Apr font le parrainage dans la commune de Diarrère inquiètent les fils de cette localité au cœur du Sine. Cela a fini même par entraîner des difficultés entre les habitants de la localité et les autorités. A en croire Wally Marone, Thérése Faye Diouf et sa bande se trouvent dans une situation hors norme et ne sont pas en mesure de trouver le nombre de signatures demandé par leur mentor.

Lancé il y a de cela quelque mois, le parrainage continue de susciter des débats au sein des localités et même des problèmes entre les Sénégalais et c’est le cas à Diarrére. « Incapable d’atteindre le nombre de parrains que son patron Macky Sall lui demandait, Thérése Faye Diouf et sa bande se trouvent dans une situation hors norme. C’est dans ces circonstances qu’elle veut y mettre tous les moyens possibles pour arriver à la hauteur de la demande ; chose qui ne sera pas aisée pour elle car les étudiants ont dit niet a leur stratégie, elle et ses accompagnants. Des faits très graves ont été dévoilés de la part des étudiants de la Commune, à savoir que les alliés de la Mairesse sont en train de parrainer des personnes sans qu’ils rendent compte. Anaby Boucar Diouf, témoin oculaire soutient : « Je me suis rendu à la mairie pour retirer ma carte d’identité biométrique en compagnie de quelques parents. En même temps, je vois que d’autres personnes étaient dans une autre salle en train d’inviter les gens à venir procéder à la dernière signature, leur faisant croire que cela fait partie de la procédure de retrait de leurs cartes. A mon tour, ils m’ont demandé de faire la même chose or, à ma grande surprise, je trouve dans la salle des fiches de parrainage. Ainsi, je me suis mis à dénoncer leur acte en leur disant qu’ils sont en train de violer la loi et de commettre un délit car ne devant pas profiter de l’analphabétisme de certaines personnes, en particulier les femmes pour recueillir indû- ment leur parrainage sans qu’elles ne le sachent. Ils me rétorquent ceci : soit je remplis la procédure en signant,soit je quitte les lieux. Je leur dis qu’ils devaient être plus honnêtes en demandant de manière franche aux gens leur parrainage sinon elles pourraient aller parrainer encore d’autres candidats or l’article 88 du Code électoral l’interdit. Le pire est que la population de Diarrére est sur le point de boycotter les élections présidentielles car ils sont fatigués de la mal gouvernance et des promesses non tenues. Ce qui les place dans l’un des dernières communes les moins avancées au Sénégal. Cette situation est alarmante ». Selon les pensionnaires de l’Ucad originaire de Diohine; de Bicole de Ndouffe, la mairesse Thérèse Faye se trouve complètement paniquée et semble vouloir faire feu de tout bois du fait qu’elle n’est pas en mesure de trouver le nombre de signatures demandé. Selon Waly Marone, le fait que ces mêmes responsables de la mairie appartenant au camp de l’APR de Diarrère ont doté leurs gars de deux véhicules de marque 4×4 pour transporter ceux qui n’ont pas encore retiré leurs cartes afin de les parrainer en cours de route. « Voilà, chers compatriotes, cette situation très grave qui s’est passée dans notre commune qui se trouve dans le département de Fatick. Il faut que des sanctions immédiates soient prises pour sanctionner de tels abus. Évidemment il aurait fallu pour cela réanimer la CENA qui se trouve être dans un coma profond. Ces étudiants regrettent profondément ces actes qui se sont passés déroulés dans leur commune et se pose la question même; est ce que les faits n’ont pas débuté depuis: car la manière dont ces gens faisaient les choses montre qu’ils n’ont pas maitrisé l’action. C’est pour cela; ces intellectuels sont en train de revoir la situation et s’ils le demandent, ils vont porter le combat jusqu’à la preuve du contraire et voire porter plainte contre leur Mairesse.

Précédent WILLIAM BOURDON AVOCAT DE L’ETAT DU SENEGAL SUR LE DOSSIER KARIM WADE «Le Comité des droits de l’Homme de l’ONU a commis une erreur d’appréciation»
Suivant THIENABA TOURNE LE DOS A MACKY SALL