PARTENARIAT ANA / DRIARS : 700 millions fcfa pour le développement de l’aquaculture au Sénégal


PARTENARIAT ANA / DRIARS : 700 millions pour le développement de l’aquaculture au Sénégal
PARTENARIAT ANA / DRIARS : 700 millions pour le développement de l’aquaculture au Sénégal

L’Agence Nationale de l’Aquaculture (ANA) et le Projet de Développement d’une Résilience à l’Insécurité Alimentaire Récurrente au Sénégal (DRIARS) ont organisé le Jeudi 03 juin 2021 à l’Hôtel « Good Rade » un atelier de validation du guide pour l’utilisation des ouvrages et infrastructures piscicoles. Dr Tening Sene directrice générale de l’ANA, M. Cheikh Oumar Ndiaye coordonnateur du programme DRIARS, les représentants des services techniques et administratifs des deux structures et leurs partenaires techniques et financiers ont approuvé en équipe le contenu dudit guide.

Le projet de développement d’une résilience à l’insécurité alimentaire récurrente au Sénégal (DRIARS) a été lancé par l’État du Sénégal en synergie avec la Banque Islamique de Développement (BID). Ceci dans le but de contribuer à la réduction de l’insécurité alimentaire et au développement de la résilience des couches vulnérables au Sénégal et plus précisément dans les régions de Fatick, Matam, Saint-Louis, Tambacounda et Ziguinchor. Dans ce sens, l’ANA et le ministère de l’aquaculture via l’unité de gestion du projet DRIARS (UGP) ont ratifié une convention pour la phase d’exécution. Cette dernière, s’articulant notamment sur l’implication et l’engagement des citoyens, a conduit à l’élaboration d’un manuel de formation en pisciculture et d’un guide pour l’utilisation des infrastructures et ouvrages piscicoles au Sénégal par les experts en aquaculture de l’ANA appuyés par des personnes ressources. Selon Dr Tening Sene directrice générale de l’ANA et M. Cheikh Oumar Ndiaye coordonnateur du projet DRIARS, dirigeants de l’atelier de validation, « 700 millions de FCFA seront injectés dans le secteur de l’aquaculture au Sénégal. Mais au préalable, le renforcement des capacités des acteurs concernés constitue une partie importante voire essentielle dans la réussite du DRIARS. »

Previous Pour un plus grand respect des édifices publics! "Moussa Ndour BEM/IEF Nioro du Rip SG départemental SADEF"
Next Fiara 2021: Mamadou Diagne Fada annonce le retour de l'huile d'arachide dans le marché