PIPADHS: investir pour le développement humain dans les premières années


Cérémonie de lancement du Projet investir dans les premières années pour le développement humain au Sénégal (PIPADHS) ce mardi 04 février 2020 au King Fahd Palace. Présidée par M. Mamadou Talla, Ministre de l’Éducation Nationale, la cérémonie s’est déroulée en présence des représentants de la Banque mondiale, des partenaires de mise en œuvre du projet, des autorités administratives, territoriales et académiques des régions de mise en œuvre du projet.

L’État du Sénégal a signé un accord de financement le 24 décembre 2018 avec l’Association Internationale de Développement (IDA) relatif au projet « investir dans les premières années pour le développement hi im;i i n au Sénégal (PIPADHS) » afin d’améliorer les prestations de services ci­blés qui promeuvent le développement précoce de l’enfant dans les zones faiblement desservies du pays. L’exécution de cet ambitieux projet cou­vre la période 2019-2024 et concerne 7 régions à savoir : Dkxnbd, Fatkk, Kaffiine» Kaolack, Ko Ida, Matam et Tambacounda.

En outre, le PIPADHS comprend quatre composantes à savoir :

de Tentant an cours des 1000 premiers jours ;

  • Composante 2 : apprentissage précoce de qualité ;
  • Composante 3 : Protection de l’enfance et renforcement des systèmes;

: 4 : Gestion de projet et assistance technique.

C’est dans ce cadre que k Ministère de la Femme, de la FamiDe, du Genre et de la Protection des Enfants lance un appel à candidatures pour le re­crutement d’un Coordonnateur National chargé de la mise en oeuvre du

projet PIPADHS.

Previous Remous au sein de la ligue régionale de football à Diourbel
Next Pape ALE NIANG un journaliste de paria,kléptomane et tachyphéme. Samba NDONG coordinateur (COJECAR)