Plus de un milliard détourné : « Ce qui s’est réellement passé « 


Dans sa parution de ce vendredi, une certaine presse a fait révélation d’une affaire de d’escroquerie portant sur une somme de plus 1,5 milliards de Franc CFA dont la victime serait un espagnol. Il a été rapporté que les escros seraient sous la protection de grosses pointes du régime. Ce qui se révèle tout à fait fausse suites à nos investigations. En réalité après avoir réussi leur sale besogne, les cinq commerciaux vaquaient tranquillement leurs occupations. Il a fallu l’intervention de Ousmane Ndoye le président de l’Anpavh pour conseiller et orienter la victime de prendre des avocats et déposer une plainte auprès du procureur de la république parce que le Sénégal est un pays de droit. Très au parfum de ce dossier, Ousmane affirme sa déception sur le fait qu’on puisse associe le régime dans cette affaire purement privé. « Je suis très choqué ce matin en voyant qu’une certaine presse associe le régime de Macky Sall dans cette affaire alors que c’est grâce à leur bonne politique de développement et grâce à la compétence du ministre garde des sceaux que le Sénégal est sur cette dynamique consistant à ne protéger aucun escroc, même sénégalais. Le Président Sall s’est engagé à protéger les investisseurs étrangers et il a donné des instructions ferme dans ce sens. Il faut que les gens verifient les informations avant de les publier.», a notamment précisé M. Ndoye. Une source proche des enquêteurs de nous élucider sur ce qui s’est réellement passé. « Il s’agit en réalité d’un espagnol installé au Sénégal depuis 2017 pour mener son business dans la distribution des produits alimentaires. C’est ainsi qu’il a embauché cinq commerciaux chargé de démarcher et placer les produits. Ces derniers ont réussi a fait sortir de l’entreprise des produits d’une valeur de 1,5 milliards. Grace à la compétence de notre justice et de la section de recherche de colobane le 09 décembre les enquêteurs ont arrêté une personne à Mbour par le biais de la gendarmerie de mbour . Les quatre autres sont interpellés ce vendredi. Ils sont présentement en garde à vue», a-t-elle dit.

Précédent Don de bourses du centre Africain de complémentarité scolaire
Suivant Scandale à la SENELEC: le contrat signé avec (AKILEE) fait toujours l'objet d'un débat.