POSE DES PIERRES DE MÉGALITHES AU MUSÉE DES CIVILISATIONS NOIRES.




Le ministre de la culture Abdou Latif COULIBALY vient d’inaugurer les mégalithes ce mercredi 03 avril 2019 dans les jardins du musée des civilisations noires. Invités et quelques acteurs du monde de la culture étaient venus assistés à cette cérémonie d’inauguration des pierres mégalithiques.
C’est un site d’un monument funéraire composé de 18 pierres que le ministre de la culture Abdou Latif COULIBALY a inauguré ce mercredi au musée des civilisations noires. Au centre de ce site, il a été restauré 16 mégalithes qui forment un cercle et 2 autres pierres frontales situé de l’Est. Selon le ministre, il s’agit d’accueillir une œuvre qu’elle qualifie d’une nouvelle mariée « il s’agit bien des mégalithes qui, dans leur lointain Saloum sont dénommés « Séeti Doj » que l’on peut traduire par mariés pétrifiés en Wolof ; une mariée, au demeurant, bien mystérieuse. »A travers sa déclaration, il renseigne que ce patrimoine reçu d’ancêtres jusque-là méconnus de la masse populaire va permettre de susciter des questionnements dont les réponses constitueront des défis majeurs. Pour le ministre Abdou Latif COULIBALY, cela nécessite du travail à faire pour faire connaitre et découvrir à la population le patrimoine du pays et les stations mégalithiques en particulier. A ce titre il évoque « C’est pour cette raison que j’ai décidé de faire installer dans les jardins du musée des civilisations noires un cercle mégalithique complet. »Il poursuit « Il s’agit, à partir de cette unité remarquable de susciter la curiosité des visiteurs et de les encourager à poursuivre leurs explorations en se rendant sur les sites qui, je le rappelle, sont au nombre de 1987 dans les régions de Kaolack, Kaffrine, Tambacounda ainsi que sur la Gambie.
Le directeur en archéologie et de recherche du musée des civilisations noires est revenue sur ses mégalithes qui ont fait l’objet de cette inauguration « c’est un cercle mégalithique il faut savoir avant tout que c’est un monument funéraire, c’est un monument destiné à accueillir des inhumations. »S’agissant de l’âge de ce monument, il est estimé à 2443 ans selon ce dernier qui soutient que c’est le résultat d’une prouesse technique et logistique. D’après cet archéologue c’est pas qu’au Sénégal qu’on peut trouver ses mégalithiques même s’il affirme que la particularité sénégambienne demeure sur la densité des sites mesurant 360 km d’est en ouest sur 100 km du nord au sud en plus de souligner la qualité des pierres qui sont des blocs de latérites à tailler.
Dieynaba AGNE

Précédent Culture: Le hip hop sénégalais se féminise avec le festival international de "Urban women week"
Suivant Hommage à PAPE OUMAR N'DIAYE