Pré-lancement des travaux du projet de dépollution de la Baie de Hann


A l’occasion des journées mondiales du nettoyage célébré ce 15 septembre 2018, les autorités ont lancé le démarrage des travaux pour la dépollution de la baie de hann. Ce Projet qui, depuis longtemps figuré parmi les attentes de la population viennent d’être démarré grâce à l’appui du royaume des pays bas qui octroyé un financement au Sénégal pour sa mise en œuvre.

La dépollution de la baie de hann semble être un objectif dont se sont fixés les experts pour un système d’assainissement. Ce 15 septembre est une occasion selon le directeur général de l’ONAS Lassana Gagne sakho de réitérer son engagement qui est de dépolluer la baie de Hann par une campagne de nettoyage. Cette dépollution ne concernant pas seulement la baie de Hann mais également les quartiers de thiaroye,  mbao, et une grande partie de Pikine de bénéficier d’un grand système d’assainissement collectif pour régler les problèmes de santé public. C’est un objectif qu’ils comptent atteindre avant la fin de l’année de 2018 nous dit le directeur de l’ONAS  Lansana Gagne sakho.Selon le DG DE L’ONAS, c’est un compte à rebours qui commence et leur souhait et que le projet démarre le 31 décembre 2018. « Même si les délais sont cernés, ils travaillent pour la réalisation de ce projet. »dit-il tout en ajoutant que ce projet est innovateur par l’introduction d’un système pollueur payeurs avec la rencontre des industries à travers des discussions inclusives. Pour le DG de l’ONAS, ce système pollueur payeur est une démonstration du système d’expertise du Sénégal dans le domaine de l’assainissement. Ce projet est d’une importance capitale par ce dernier qui affirme que cela va permettre le déplacement de l’émissaire qui est à cambérène. Même si des dysfonctionnements sont prévus, le  DG de l’ONAS semble optimisme et de de dire que cela reste une prévision.M.Bert VERMANT premier conseiller de l’ambassade des pays bas au Sénégal quant à lui s’est félicité de ce nettoyage de plage qui pour lui est une solution partielle pour résoudre ce problème de dépollution de la baie de hann. Le maire de Hann-bel air Babacar MBENGUE a également salué ces actions qui une avant-première selon lui pour la dépollution de la baie de Hann mais aussi le pragmatisme de l’administration du royaume des Pays Bas. Pour le maire de Hann bel air le royaume des pays bas et le Sénégal font un partenariat fécond. « La restructuration du quartier de yarakh, construire un quartier model, un quartier de viabilité constituent un des volets que le financement de l’union européenne. »Les dispositions prises au niveau du comité sont les services techniques, les populations mais aussi les coordinations. Souligne t’il.

Previous EULEUK SÉNÉGAL: lance son plan stratégique de campagne de parrainage.
Next POLITIQUE: "ADD pour SMS en 2019" s’implante au Sénégal et vise les 45 départements