PRÉSIDENTIELLE 2019:Les candidats «farfelus» à l’épreuve du parrainage


La collecte des signatures pour le parrainage en vue de la présidentielle de 2019 est lancée. En effet,si certains candidats n’ont pas de souci à se faire pour avoir le nombre de parrains requis pour participer aux prochaines joutes électorales, par contre, d’autres devraient batailler ferme pour être parrainés et par là-même éviter d’être recalés par ce « filtre ». Il est clair que parmi les candidats déclarés à la présidentielle de 2019, certains vont, sans anicroche, décrocher le nombre de parrains requis pour pouvoir briguer le suffrage des Sénégalais. Cependant, d’autres savent eux-mêmes qu’ils auront toutes les peines du monde pour avoir le nombre de parrains requis. Cet état de fait s’explique par le fait que le parrainage ne laisse aucune chance aux candidats à court d’électorat. Ce « filtre démocratique », avec ses dispositions, va alors stopper net les candidats qui n’ont pas, pour le moment, une envergure nationale. Loin de faire les panégyriques de cette nouvelle loi électorale, on peut dire sans ambages que le parrainage est une condition sine qua non pour prétendre à briguer le suffrage des Sénégalais. Pour la simple et bonne raison qu’on ne peut pas vouloir tenir les rênes de notre pays tout en étant un leader politique sans envergure nationale.

Previous PARRAINAGE – INTERNATIONALE LIBERALE: Enième guerre entre l’opposition et le régime
Next MACKY SALL « La santé est un enjeu stratégique de développement »