PRESIDENTIELLE 2019:Pape Diop défie Macky Sall


Le leader de la formation politique Bokk Gis Gis, M. Pape Diop, a déclaré officiellement sa candidature hier, devant une foule immense qui a pris d’assaut la Place du Souvenir. Avec « toute la gravité qui sied », l’ex-édile de la capitale sénégalaise a officialisé sa participation au scrutin présidentielle de 2019. Prenant la parole devant de nombreux militants et personnalités politiques et religieuses, l’ancien président du défunt Sénat a décliné une partie de son programme « ambitieux » pour le Sénégal. M. Diop s’est, en effet, engagé solennellement à faire un seul mandant au cas où il serait élu au soir du 24 février 2019 pour de vraies ruptures. Il compte également donner plus de pouvoirs à l’Assemblée nationale et la Justice car,selon lui, le président de la République est vu comme un « roi » au Sénégal du fait de sa toute puissance. Au plan institutionnel, il s’est engagé à encadrer « les pouvoirs anachroniques » du président de la République, à renforcer ceux de la Justice et du Législatif et fait du critère du mérite une condition d’accès aux postes de responsabilités. Pape Diop dit vouloir mettre la démocratie sénégalaise dans le sens de la marche des démocraties modernes. Pour les secteurs de l’Agriculture, de la Santé, et de l’Education, M. Pape Diop a un programme « ambitieux ». Il n’a pas manqué, en outre, de déverser sa bile sur le chef de l’Etat, Macky Sall. Pape Diop souligne qu’il va travailler d’arrache-pied pour bouter Macky Sall hoirs du pouvoir en 2019. Selon lui, Macky est devenu minoritaire et est « prenable ». Le leader de Bokk Gis Gis n’est pas du tout content de la gestion du pays par Macky Sall. Pour lui, la mal gouvernance et les scandales foisonnent dans ce pays

Previous 4ème Revue annuelle de l’UEMOA: Pour un coup d’accélérateur au rythme d’internalisation des réformes, des politiques, des programmes et projets
Next ATTAQUE CONTRE MOUSTAPHA NIASS: L’arbitrage de Macky sollicité par Babacar Chadiya Sokhna