Professeur Moustapha Kassé, économiste « La bataille des idées est le meilleur des combats


Le Professeur Moustapha Kassé a insisté mercredi sur le rôle du débat pour vaincre les querelles ethniques et consolider la cohésion sociale, soulignant que ‘’la bataille des idées est le meilleur des combats’’.
Invité par le groupe Seneweb, pour ses 20 ans d’existence, le Professeur d’Economie Moustapha Kassé, Doyen honoraire de la Faculté des sciences de l’économie et de gestion (FASEG) a rappelé l’importance du débat d’idées dans un pays comme le Sénégal. Selon lui, c’est un aspect devenu rare, alors qu’il a toujours été le point fort des étudiants, intellectuels ou encore professeurs à l’Université de Dakar, anciennement appelées Ecole de Dakar. Pour lui, le débat peut résoudre beaucoup de choses. ‘’La bataille des idées est le meilleur des combats. Le débat nous permet de vaincre les querelles ethniques et de consolider la cohésion sociale’’, a-t-il dit. Pour ce premier des trois panels de haut niveau initiés par ce groupe de presse en ligne, le thème du Pr Kassé a porté sur : ‘’Mondialisation, Croissance, Développement et Emergence. Il a animé ce panel en compagnie d’autres personnalités du secteur de l’Économie comme Mor Talla Kane de la Confédération nationale des entreprises du Sénégal et Directeur exécutif de l’Unacois Yesal, Alla Dieng. Selon lui, le débat permet d’identifier les défis d’une Nation. Cela passe par un ‘’renforcement des espaces permettant des échanges qui peuvent être utiles dans un Etat démocratique’’. Parlant des enjeux du développement du Sénégal, Moustapha Kassé souligne que les défis sont nombreux, dans ce contexte de mondialisation et développement des sciences et techniques. Parmi ces enjeux figure ‘’la mise en place de systèmes économiques performants, pertinents et compétitifs’’ a-t-il indiqué, ajoutant que ‘’nous ne devons pas nous limiter à produire et à consommer’’. ‘’La création de l’emploi et de la richesse passe par l’industrialisation’’ a-t-il dit. Le doyen honoraire de la FASEG invite le Sénégal à mettre l’accent sur le développement. Car, explique-t-il, ‘’le développement est plus important que la croissanc

Précédent Economie Lancement de « Wecco Entreprendre » pour une mobilité entrepreneuriale sénégalo-belge
Suivant Le Sénégal signe avec la KFW deux conventions portant sur les énergies renouvelables et les PME pour un montant de 28 milliards de francs CFA