RACTES:L’économie Sociale et Solidaire Comme vecteur de développement

L’Economie Sociale et Solidaire comme vecteur de développement économique sociale et inclusive
La ville de Dakar et la plateforme des acteurs non étatiques ont procédé ce mardi 26 novembre 2019 au lancement officiel du Réseau des Acteurs et des Collectivités territoriales pour l’Economie Sociale et Solidaire au Sénégal(RACTES).


C’est sous la présidence du ministre de la microfinance et de l’économie sociale et solidaire Mme Zahra Iyane THIAM et du maire de la ville de Dakar Mme Soham El Wardini que le RACTES (Réseau des Acteurs et des Collectivités territoriales pour l’Economie Sociale et Solidaire au Sénégal) a été lancé ce matin. Cette cérémonie placé sous le thème « quel rôle des réseaux pour le développement de l’économie sociale et solidaire dans la coopération décentralisée ? » est organisé en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF) et le Global Social Economy Forum(GSEF).Pour le professeur Babacar GUEYE, président de la plateforme de RACTES,l’économie solidaire semble être une des véritables alternatives pour préserver l’équilibre des ressources et poursuivre la réalisation des valeurs de solidarité par la finance solidaire et la coopération. Ainsi c’est dans ce contexte selon ce dernier que les communautés locales apparaissent comme l’espace privilégié de son expression. Même si pour lui le choix de la localisation au Sénégal trouve sa logique et sa pertinence il souligne que la territorialisation vise à transformer en profondeur les conditions sociales économiques des populations afin de leur rassurer une participation. A ce propos, il en demeure pour lui de souligner que le PSE s’inscrit dans cette dynamique d’accélérateur de croissance économique mais également de satisfaction de la demande sociale par l’amélioration des conditions de vie des populations grâce à une croissance forte durable et inclusive. Selon le président cette mise en place de RACTES pourrait être une réponse dans le cadre des politiques publiques « elle vise, cette mise en place à promouvoir l’économie sociale et solidaire dans les politiques locales décentralisées afin de construire un système économique et sociale. »dit-il. Il ajoute que le RACTES regroupe les coopératives, les entreprises communautaires, sociales, les organisations à but non lucratifs etc…
Dans son discours Mme le maire Soham El WARDINI confirme de l’importance de cet atelier dans le processus d’accompagnement des acteurs de l’économie sociale et solidaire par les autorités étatiques et locales « je veux réaffirmer l’engagement de la ville de Dakar à lutter contre les inégalités sociales et l’exclusion financière à travers la promotion et le développement de l’économie sociale et solidaire. » affirme-t-elle. Par ailleurs, il s’agit pour les villes d’engager la réflexion sur leur rôle au côté de l’état dans la promotion de l’économie sociale et solidaire sur les stratégies à mettre en place au niveau local pour concilier l’activité économique et l’équité sociale. Selon le maire cette mise en place entre dans le cadre de la continuité des recommandations du G7 2018 qui s’est tenu en Espagne.
Mme le ministre de la microfinance de l’économie sociale et solidaire Zahra Iyane THIAM dans ses propos d’ouverture « la conviction est aujourd’hui établie que le développement économique de notre pays ne peut être impulsée qu’à la base au niveau des collectivités territoriales. »déclare-t-elle. Ceci par le fait que les collectivités territoriales demeurent des partenaires incontournables pour asseoir un développement inclusif et durable. Un maillon très important qui vient en ajout par rapport à la réduction des inégalités de promotion de l’inclusion sociale et de développement durable pour cette dernière « Vous pouvez d’emblée être assuré du soutien du gouvernement du Sénégal et particulièrement de mon département dans la mise en œuvre de nos futures actions notamment dans l’intégration de l’économie sociale et solidaire dans vos plans locaux de développement. »confirme-t-elle.