RECRUDESCENCE DES INCENDIES DANS LES MARCHÉS « L’UNACOIS JAPPO » S’INDIGNE


contre les multinationales et parle de la modernisation des espaces de marchés

L’UNACOIS JAPPO a tenu une conférence de presse ce samedi 23 mars 2019 au niveau de leur siège situé à Colobane.L’objet qui justifie cette réunion fait suite aux incendies qui ont secoué récemment la société.
Face à la presse, les membres de l’unacois jappo ont tenu cette conférence suite à leur réunion de concertation qui a regroupé toutes les responsables des 14 régions de Dakar. Selon le président, le but de cette rencontre est d’apporter des solutions aux nombreux incendies qui ont causé beaucoup de dégâts dans les marchés et dont les causes restent inconnues. Pour Mamadou DIENG, secrétaire général de l’unacois, cela s’agit de faire des échanges sur les problèmes concernant les marchés « L’unacois JAPPO, au nom du président Idy THIAM a fait son premier diagnostic depuis que les marchés ont commencé de bruler et dont les dégâts matériels sont énormes. Au-delà des pertes que nos commerçants subissent, cela en est aussi pour l’économie de notre pays. »Face à cette situation, Le secrétaire général de l’unacois révèle que des mesures idoines doivent être prises afin d’éviter ses incendies. Pour ce dernier, c’est en dialoguant que l’on puisse apporter des solutions et des propositions. Il renseigne qu’ils ont été à la rencontre du chef de l’état en lui faisant part de 11 points « ce qui se passe est inacceptable, Diourbel, Touba, thiaroye etc. ont brulé, c’est la raison pour laquelle que le chef de l’état doit prendre des mesures durables. »
Par rapport à cette situation, il souligne que L’unacois Jappo se veut une solution en concertation avec l’élargissement de tous les acteurs, des partenaires (pour les besoins de modernisations), revoir les espaces de marché en privilégiant l’urbanisation. A ce titre, il dit « Il incombe à l’unacois de demander à l’état de construire des marchés qui répondent à des normes de sécurité et d’hygiène. »C’est dans ce cadre qu’il renseigne qu’ils sont en discussion avec un groupe d’assurance qui est prêt pour prendre en charge la question des sinistrés.
Le directeur exécutif Ousmane SY NDIAYE a aussi fait sa déclaration « A cette occasion nous nous sommes promis de se prononcer en marge de cette rencontre sur ses problématiques de recrudescence des incendies au niveau des marchés. » Ce dernier a aussi précisé un certain nombre de défis tels que le manque de suivi des décisions et des instructions prises par les hautes autorités du pays. A cet effet il a tenu à rappeler du mémorandum regroupant 11 point dont la problématique de la réhabilitation et de la modernisation des marchés qui a été l’une des plus urgentes. Ousmane SY NDIAYE pense que cela est d’une importance fondamentale dans le cas où cela va de l’au-delà d’une simple prise en charge de sécurité des commerçants et des consommateurs en plus d’être une question de modernisation de circuit de distribution du pays. C’est dans cette même ordre d’idée qu’il dénonce l’arrivée de certaines surfaces de marché en substitution de la modernisation des marchés afin de faire face au jeu de compétition avec l’annonce des multinationales. Dans ses propos, il n’a pas manqué de souligner le défis de la conformité « nous sommes dans le cadre de la mondialisation, nous sommes dans le processus économique avancé donc dans une économie régionale.il est fondamentale que nos espaces de commerces et de nos infrastructures répondent aux normes et aux standards internationaux. » conclut-il
Dieynaba AGNE

Précédent Célébration journée mondiale de la météorologie :"ANACIM" demande plus de moyens et de la formation pour être plus performante.
Suivant Veto: Lancement des modules sur la santé du cheval "MOOC " outils numérique