« Rencontre Cruciale entre Macky Sall et le Collectif des Candidats Recalés : Appels à des Réformes pour des Élections Transparentes »


 

*Date : 24 janvier 2024* récit infosdujour.sn

Aujourd’hui, les représentants du collectif des candidats recalés ont rencontré le président Macky Sall pour discuter des irrégularités préoccupantes dans le processus électoral sénégalais. À la sortie de cette audience, Alioune Sarr, porte-parole du groupe et ancien ministre du Commerce, a exposé les défis majeurs qui entachent la fiabilité et la crédibilité du processus démocratique.

L’un des points soulevés par le collectif concerne plus de 500 000 électeurs, possédant une carte d’électeur et n’ayant pas changé de lieu de vote, mais qui ont été déclarés non identifiés sur le fichier général des électeurs. Alioune Sarr a souligné l’importance de résoudre ces questions pour garantir l’intégrité du scrutin.

Une autre problématique abordée concerne plus de 450 000 parrainages qui n’ont pas été scrutés en raison de dysfonctionnements techniques liés à l’incapacité de lire les clés USB déposées. Les membres du collectif ont appelé à la résolution rapide de ce problème pour assurer une représentation équitable des candidats.

La détention de jeunes compatriotes a également été évoquée lors de la rencontre, et le collectif a sollicité l’attention du président pour faciliter des procédures de liberté provisoire. La situation de Diomaye Faye, dont la candidature a été validée, a été présentée comme une incohérence, et le collectif a insisté sur sa libération afin qu’il puisse participer pleinement à la campagne électorale.

Les cas emblématiques de Karim Wade et Ousmane Sonko ont également été discutés. Le collectif, en collaboration avec les avocats et d’autres acteurs, a exprimé le désir de trouver des solutions pour permettre à ces figures politiques de participer activement au processus électoral.

À la fin de la rencontre, Alioune Sarr a annoncé la décision d’élargir les discussions. L’objectif est d’assurer que le pays se dirige vers les élections dans un climat apaisé et transparent, respectant scrupuleusement les lois et les règlements en vigueur. Les prochaines semaines s’annoncent cruciales pour déterminer la voie à suivre vers des élections démocratiques et équitables au Sénégal.

Précédent Inauguration Historique : La Grande Mosquée de Saint-Louis se Dévoile Après une Extension Monumentale
Suivant « Dal’Ug Xeltu Ak Kom »: Nouvel Incubateur à l’intention des Porteurs de Projets Culturels