Reprise des cours : un mois après qu’en est-il du protocole sanitaire dans l’IEF de Pété ?


Un mois après la reprise des cours des élèves en classe d’examen nous sommes retournés dans quelques écoles de la deuxième inspection de l’éducation et de la formation du département de Podor ,l’ IEF de Pété pour constater ce qu’en est du protocole sanitaire .Si le matériel était disponible au moment de la reprise dans les 137 structures disposant de classes d’examen réparties en 111 écoles élémentaires,14 collèges d’enseignement moyen et 12 lycées. Les écoles ont eu des dotations en masques, de gels hydro alcooliques, des détergents des 12communes et du conseil départemental de Podor à côté de celle de l’état du Sénégal.
Un mois après , une visite nous a conduit dans quelques écoles de la circonscription de Pété pour constater l’état du matériel ,sa disponibilité et le respect des mesures barriéres.Dans les 10 écoles élémentaires , 8 CEM et 6 lycées situés dans les communes de Boké Dialloubé,Méri,Galoya,Pété, Mbolo Birane et Doumga Lao .

Partout le dispositif de lavage des mains et un duo avec un thermo flash à la main qui accueillent les élèves, les enseignants et les visiteurs. Dans les salles de classes la distanciation physique a été respectée et parfois c’est une organisation innovante dans plusieurs à l’heure de la récréation où il y a un personnel spécialement dédié au respect des mesures barrières à cet instant. Les visiteurs ont l’obligation de suivre le dispositif pour accéder aux blocs administratifs c’est-à-dire l’exigence de port de masque, lavage des mains, la prise de température.

Certains directeurs nous informe que le seul problème auquel ils ont été confrontés c’est la propreté quotidienne des masques et que il est presque résolu. Dans les collèges d’enseignement moyen où nous nous sommes rendus les principaux et des professeurs certifient que le matériel est toujours disponible et que la stratégie d’organisation permet à bien se conformer au dispositif. C’est le même constat dans les lycées de Galoya, Pété, Saldé et Boké Dialloubé. Dans plusieurs de ces écoles visitées l’administration nous a confié de un stock de masques qui est toujours disponible. Pour certains chefs d’établissement interpellés sur la disponibilité des produits de lavage des mains, ils ont donné la garantie que la quantité de savon, eau de javel et autres détergents suffira jusqu’à la fin Septembre.

Un directeur d’école ajoute que ce qui restera pourra faire le démarrage en Novembre c’est-à-dire pour l’ouverture prochaine des classes car à il reste un peu moins d’un mois de cours.

H.NIANG,Correspondant Podor

Previous KHIBAR AY BESS YI VENDREDI 24 JUILLET
Next Actu de la Semaine : Macky Sall et Marième Faye déclarent leur patrimoine, Taib Socé à E-media,...