Réussite dans les filières scientifiques et techniques : L’Académie de Matam fête l’excellence des filles


Réussite dans les filières scientifiques et techniques : L’Académie de Matam fête l’excellence des filles
Réussite dans les filières scientifiques et techniques : L’Académie de Matam fête l’excellence des filles

L’Inspection d’Académie de Matam a organisé une cérémonie de remise de prix aux lauréates du concours miss mathématiques et miss Sciences de classes de 2nde, des Lycées et de 4e des Collèges d’Enseignement Moyen (CEM). Pour cette 12ème édition, c’est l’élève Mariama Gaye du lycée Fadel Kane de Matam qui remporte la palme de l’excellence en sciences devant Awa Ndiaye de Ranérou et Hawa Sy du lycée de Semmé. Le titre de Miss Mathématiques a été remporté par Amayel Ba du collège de Thilogne qui est venue devant Coumba Touré (Soringho) et Aminata Sow (Sadel). S’exprimant lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréates, l’inspecteur d’académie Mbaye Babou a relevé la quintessence de l’événement qui demeure un rendez-vous de l’excellence dans le but de promouvoir, particulièrement les filles dans les filières scientifiques et techniques.

Au moment où, la désaffection  des filières scientifiques, particulièrement par les filles, est incontestablement une réalité, l’autorité académique a appelé les différents acteurs de l’éducation à s’inscrire dans une dynamique de changement pour inverser la tendance. Une motivation d’ailleurs de l’engagement qu’il agite autour de « L’accroissement de l’effectif des élèves et surtout des filles dans les filières scientifiques. »

À ce niveau, l’académie qui s’insurge contre les préjugés sexistes qui font de la science une discipline masculine, entend multiplier les efforts pour réduire les différentes contraintes qui jouent un rôle négatif dans les enseignements-apprentissages des filles. Comprenant sur ce fait qu’une meilleure accessibilité des filles et leur maintien à l’école, reste assujettie à une meilleure offre de leur environnement scolaire, la lutte contre les stéréotypes et notamment  l’éradication des mariages et des grossesses précoces…

Previous Communiqué de presse Africa Banking Fotum 2022
Next Industrie: Le Sénégal fait un bond de 20,9% au premier trimestre 2022