Santé occulaire Une ONG Kowetienne compte opérer 1 000 personnes souffrant des problèmes de vision


Le District sanitaire de Yeumbeul situé dans la commune de Yeumbeul Nord a accueilli le camp gratuit de chirurgie de la cataracte organisé par Direct Aïd Society. L’objectif des organisateurs est d’opérer 1 000 personnes en trois jours. Débuté, lundi plus de 750 patients ont été enregistrés en trois jours.
Pour la deuxième fois en moins de deux mois, l’hôpital de Yeumbeul a accueilli un camp de chirurgie gratuit de la cataracte financé par l’ONG Direct Aïd Society. Pour le chargé de mission de cette ONG Kowetienne, El Hadji Sarr, l’objectif est d’opérer 1 000 personnes en cinq jours. « Pour ce camp de chirurgie, une équipe des 16 médecins a été mobilisée pour réussir un bon déroulement de ces opération. « Nous avons des Sénégalais et des Egyptiens qui travaillent ensemble dans ce camp gratuit qui prend fin ce vendredi 11 février », a expliqué Sarr. D’après lui, 23 soignants, aides et infirmiers font partie du dispositif. Pour le représentant du ministère de la Santé et de l’action sociale, ce camp consiste à sélectionner et à soigner des cas de cataracte mûrs et partiels susceptibles d’être opérés. « Tous ces cas sont pris en charge gratuitement depuis le lundi 7 février jusqu’au vendredi », a-t-il souligné. Il s’est aussi satisfait de l’affluence notée depuis le début des opérations. Ils sont venus, selon lui de différents quartiers de Dakar. En tout, le Docteur souligné que 750 personnes ont été opérées en trois jours. Le médecin précise que l’équipe est composée d’opérateurs, de testeurs, d’échographes et du personnel d’anestheise. « Les patients opérés aujourd’hui reviennent demain pour qu’on leur enlève le pansement afin de voir l’évolution de la maladie. Nous faisons un suivi régulier de tous ceux qui viennent ici. Après, nous leur donnons des rendez-vous et des médicaments à prendre », expliqué le représentant du ministère en charge de Santé. Pour le Directeur du bureau Sénégal de Direct Aïd Society, Mohamed Ahmed Sneiba, l’objectif est de soigner les personnes souffrant de cataracte qui peuvent pas se prendre en charge faute de moyens ou de l’absence de services d’ophtalmologie. « C’est ainsi que nous appuyons le ministère dans ce cadre. Nous avons été à Sédhiou avant de revenir à Dakar », a soutenu Sneiba. Pour lui, c’est le ministère qui choisit une structure sanitaire adéquate pour y organiser le camp. Le choix de Yeumbeul s’explique par le fait que la zone dispose d’un hôpital respecté qui répond aux normes demandées pour ce type de camp. Pour le Dr Pape Samba Dièye, médecin chef du District sanitaire de Yeumbeul, ce camp est important, car il permet d’atteindre un grand nombre de personnes vulnérables qui n’ont pas les moyens de se payer des frais d’opérations qui coûtent au moins 60 000 francs CFA. Du côté des patients, c’estune satisfaction totale. Pour ce tailleur venu de Grand Yoff, son opération s’est bien déroulée. « Je ne voyais presque plus, mais avec ce camp, j’ai retrouvé la vision et je peux reprendre mon activité sans problème ».

Previous Champions d’Afrique: Les Lions élevés au rang d’officiers de l’ordre national du Lion
Next Dakar-Plateau: le Maire Alioune Ndoye inaugure 3 infrastructures sociales