Seydou GUEYE apporte des répliques à l’opposition


C’est dans le contexte de la situation actuelle qui prévaut le Sénégal que Seydou GUEYE avec l’appui du secrétariat national exécutif a fait son point de presse. Ce point de presse tourne autour transparence dans la publication des contrats, source de polémique entre les  différentes parties de l’opposition et le pouvoir.

En conférence de presse avec l’accord du secrétariat national exécutif, le porte-parole national de l’APR est longuement revenu sur le débat de la transparence sur la publication des contrats, un des principaux sujets de l’heure qui occupe la scène politique.

Il évoque « la décision historique du président Macky SALL de publier l’ensemble des contrats miniers, pétroliers et gaziers constitue une avancée démocratique majeure qui élargit le périmètre de transparence pour permettre aux sénégalais, d’apprécier les termes des négociations qui ont comme point de départ, la sauvegarde de l’intérêt supérieur de la nation sur la base des dispositions pertinentes de nos codes pétroliers et miniers. Nous avons publié ce que nous avons négocié, nous allons partager les dividendes au peuple, tout en gardant une part prépondérante pour les générations futures. »

Et pour matérialiser cela, le porte-parole  Seydou GUEYE a fait allusion à l’Oxfam qu’il dit être satisfait en conférant au Sénégal une place privilégié dans la nouvelle hiérarchie des normes en matière de bonne gouvernance et le classement de l’ITIE qui selon lui vient de conforter les immenses progrès accomplis dans le cadre de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives(ITIE).Aux gens de l’opposition, il soutient que « c’est un camp rythmé par une campagne systématique d’intoxication, de désinformation et de dénonciation calomnieuse. » et que cette manière « n’est qu’une d’expier d’avance sa défaite retentissante au soir du 24 février 2019.En plus de ses propos, il ajoute : « le président Macky SALL a raison de demander à ceux qui ne savent pas, d’avoir l’humilité de s’informer pour ne pas se perdre dans les jugements hasardeux de pseudo experts politico-pétroliers qui ne peuvent même pas faire la différence entre un champ gazier et un puit pétrolier. »Seydou GUEYE affirme que l’opposition n’a jamais posé le débat de la croissance économique en terme de progression entre 2012 et même sur l’efficacité de l’investissement démontré par le PSE.Interpellé sur le débat public entre opposition et pouvoir, il souligne « je dis oui que l’opposition est en perte d’initiative programmatique, je pense que c’est une figure imposée dans notre schéma électoral de proposer des choses, les éléments du débat c’est d’aboutir à deux propositions contradictoires, complémentaires quel que soit ce que l’on peut donner comme qualificatif mais il faut 2 éléments. Pour l’instant nous, nous en avons un, c’est notre proposition articulée autour d’un bilan, un bilan qui est la déclinaison d’une vision qui a été construite et mise en œuvre depuis 2014. »

S’agissant d’une quelconque fraude il dit « la fraude électorale est une maladie du siècle passé pour le Sénégal. C’est fini, on est guéri de ça parce que vous-mêmes les journalistes vous êtes présentes, les partis politiques à toutes les étapes de la procédure sont présentes. »Pour ce qui est du contrat social, Seydou GUEYE revient la dessus « beaucoup de bruits pour rien parce que d’abord ceux qui en parlent ne font pas la différence entre le projet minier et le projet industriel. Première chose, c’est deux composantes, projet industriel : c’est la transformation de la ferraille comme nous le faisons aujourd’hui et le projet minier c’est l’exploitation de la mine. Pour l’instant nous en sommes à des phases de pourparlers. » Par contre il a tenu quand même à dire qu’il entend cependant des arguments insoutenables à l’exemple de « nous sommes à 3 mois de la présidentielle » comme pour dire qu’il y a un délai de la constitution pour le chef de l’état de diriger le pays. », il ajoute : « il est dans le cadre légal de son mandat, nous ne sommes guidés que par la valorisation de notre potentiel au mieux des intérêts des sénégalais. »

Previous POUR UNE DETTE DE 30 MILLIONS FCA: Diamond Bank «saisit» l’APS
Next CRD Préparatoire du gamou annuel de MEDINA BAYE, EDITION 2018