Signature protocole d’accord entre le Port Autonome de Dakar et L’ONAS : la dépollution de la baie de Hann, un projet pour un meilleur cadre de vie


Le projet de dépollution de la baie de Hann a réuni ce vendredi 08 Aout 2020 deux structures. Il s’agit notamment du Port Autonome de Dakar(PAD) et de l’Office National de l’assainissement (l’ONAS).Ses deux grandeurs ont signé le protocole d’accord relatif à la délégation de maitrise d’ouvrage des travaux de restructuration du réseau d’assainissement du port autonome de Dakar.
Pour le directeur général du port autonome de Dakar Ababacar Sadikh GUEYE, c’est une cérémonie qui revêt un caractère exceptionnel au regard de la place qu’occupent désormais les questions environnementales et d’assainissement dans le processus de développement économique et social de nos pays. « C’est pourquoi nous saisissons l’opportunité qui nous est offerte ce matin, pour jeter les bases d’un partenariat qui sera à la hauteur des attentes des pouvoirs publics et des partenaires techniques et financiers ».Selon lui pour une meilleure préservation de la santé publique et de la protection des milieux naturels et pour le développement socio-économique ,il s’impose l’accès à un assainissement adéquat.Cependant,il convient de noter que la mise en œuvre de ce projet va contribuer à atténuer la pollution sur la Baie de Hann qui faisait partie des plus belles au monde.
Ainsi en attendant sa mise en œuvre, le DG du Port Autonome de Dakar a énuméré certaines dispositions qui doivent être prises pour préparer la connexion au futur intercepteur afin de freiner la pollution du plan d’eau. Parmi ceux-ci, il y’a le respect des engagements pris par le port autonome de Dakar dans le protocole d’accord pour l’application du principe pollueur-payeur, l’acquisition de matériel de dépollution pour la circonscription de la pollution provenant des exutoires et la sensibilisation des permissionnaires. Il précise que ces études, une fois conçues pour prendre en charge tout l’assainissement de plus de 5 communes de la région de Dakar permettront de mettre en exergue la vision du président de la république M. Macky SALL, matérialisée par le Plan Sénégal Emergent et visant à conduire le Sénégal sur la voie de l’émergence à l’horizon 2035.
Des choses en commun qu’ils partagent comme la vision du chef de l’état dit Lassana Gagny SAKHO, directeur général de l’Office National de l’Assainissement (L’ONAS) qui se réjouit de cette rencontre tenue ce matin. Ceci se fera par des résultats probants d’après ce dernier qui pense que telle est la solution pour sortir du Sénégal du sous developpement.Dans ce contexte, il aborde la question démographique qui démontre l’accroissement du nombre de la population doublée tous les 25 ans et souligne les défis auxquels ils font face et doivent s’engager « Il faut être bons dans nos pays, il faut être très intelligent mais il faut surtout être résilient, très solide dans la tête sinon vous allez quitter le bateau et c’est pas ce qui attendu de nous. »dit-il.

Previous Covid-19 : Ces nouvelles mesures prises par l’Etat pour freiner la propagation de la maladie.
Next Podor enregistre son premier cas de coronavirus