Société: La mise à niveau un outil de développement des entreprises


La cérémonie d’ouverture de la 4ème édition des journées de la mise à niveau s’est tenue ce mardi 29 octobre 2019.Partenaires,secteurs privés et participants ont pris part à cet événement dont l’objectif général est de promouvoir le programme de Mise à niveau, le rendre attractif auprès des entreprises et susciter une plus grande implication des autorités et des partenaires au developpement.

Ce forum des entreprises qui se déroulera jusqu’au 31 octobre 2019 découle d’autant de facteurs qui motivent l’état du Sénégal dans sa stratégie de développement économique à intensifier le programme de mise à niveau de ses entreprises initié depuis 2005 avec l’appui financier de l’agence française de développement(AFD) et l’assistance technique de l’ONUDI.

Ce qui justifie le choix du thème principal qu’est « la mise à niveau accélérateur du processus d’industrialisation. »A cet effet, les objets spécifiques de cette quatrième édition se présente comme suit :informer sur les résultats et les perspectives du programme national de Mise à Niveau et de partager les expériences pays, créer les conditions d’une plus forte adhésion des entreprises cibles au programme de Mise à Niveau, mener une réflexion sur la mobilisation des ressources pour la pérennisation des programmes nationaux de restructuration et de Mise à Niveau et de stimuler davantage le marché du conseil et du coaching.


Des journées qui marquent un tournant par rapport au programme de mise à niveau, au Sénégal et dans la sous-région d’où la forte présence de la commission de l’UEMOA à cette présente assise selon le directeur des PME, M. Ibrahima DIOUF. Selon lui, cette phase d’exécution est du grâce à un financement de l’union européenne sous le nom programme, développer l’emploi, renforcement de la compétitivité dans les zones de départ de l’immigration clandestine. Même si le contexte a changé depuis 2005,celui-ci en appelle un nouvel élan ou départ de la part des autorités, du secteur privé, des partenaires techniques et financiers en tenant en compte des enjeux nouveaux(zone de libre-échange économique, zone de libre-échange continental, accords de partenariat économique et PSE(phase 2).

En se prononçant sur le thème ,il affirme : « le processus d’industrialisation occupe une place très importante dans le référentiel économique et social qui est le Plan Sénégal Emergent dans le sens que ça soit des parcs industriels, que ça soit les agropoles, que ça soit le minier. Tous sont des projets pour lesquels le Sénégal compte s’adosser pour réaliser la transformation structurelle de son économie. »
Sur le plan de la mise en œuvre du PSE, le ministre du commerce Mme Aminata Assomme DIATTA estime que c’est le secteur privé qui doit prendre le relais et surtout à travers l’industrialisation. Il poursuit dans la même lancée « c’est avec l’industrialisation que nous pouvons avoir des entreprises beaucoup plus fortes mais aussi des entreprises à fortes valeurs, créatrices d’emploi »d’où l’importance pour elle de ce bureau de mise à niveau qui permettra un dispositif nécessaires aux entreprises en terme d’accompagnement techniques afin de développer leur production aussi bien qu’en qualité qu’en quantité. En ce qui concerne la pertinence des dispositions, elle évoque de l’importance d’investissement des entreprises en outils productifs pour se developper.Sur ce, cette dernière révèle des primes décernés afin de compenser une partie de l’investissement effectué en plus des partenariats opérés avec beaucoup de banques pour traiter les dossiers d’entreprises ayant fait l’objet d’un accompagnement technique du bureau de mise à niveau.