Société:J-GEN campagne de sensibilisation contre la violence faite au femme etau enfant

L’association J-GEN a lancé sa campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes et aux enfants ce samedi 06 juillet à l’agence universitaire de la francophonie en presence des organisations comme DEFADOY ,WALU ,et la presidente de la AFAO Mme KHADY FALL TALL

En moyenne, une femme est violée chaque jour au Sénégal, selon les estimations du Groupe de recherche et d’action contre les violences faites aux femmes et aux enfants (GRAVE). La présidente de J-GEN (Women global entrepreneurship), Maïmouna Yade, fait état d’un taux de prévalence des violences faites aux femmes et aux filles avoisinant 60% et variant d’une région à une autre. « Diourbel, détaille-t-elle, arrive en tête avec 80% de femmes victimes de viols, Dakar enregistre 55%. » Donc, « il est temps (Dafadiot) d’agir. » C’est le sens, décline-t-elle, du lancement de la campagne de plaidoyer pour des mesures d’accompagnements efficaces de la loi sur la criminalisation du viol et de la pédophilie au Sénégal. La cérémonie s’est tenue ce samedi, 6 juillet, à l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) de Dakar.

Suite à la mobilisation des femmes contre la série de viols suivis de meurtres, le chef de l’Etat, Macky Sall a donné des instructions pour le vote du projet de loi sur la criminalisation du viol, avant la fin de l’année 2019. A ce propos, renseigne le représentant du ministre de la Femme, de Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, Ndèye Saly Diop Dieng, Ciré Lô, « un groupe de travail est en train de réfléchir sur une modalité de synthèse de l’ensemble des propositions sorties des mémorandums produits lors de la forte émotion suite à l’assassinat de Bineta Camara et de Coumba Yade, pour faire des propositions au Conseil présidentiel portant sur des mesures spécifiques qu’il faut prendre pour sécuriser davantage les lieux de vie et d’action des femmes ». Rendez-vous est pris le 6 août prochain.