SUNU CMU, UNE PLATEFORME AU SERVICE DES POPULATIONS


Le premier ministre Mohammad Boun Abdallah DIONNE a procédé ce mardi 30 avril 2019 au lancement officiel de la plateforme « SUNU CMU ».Cette rencontre qui s’est tenue dans un hôtel de la place est organisé par l’agence nationale de la couverture maladie universelle (ANCMU) en partenariat avec le « Better than cash Alliance » sous la présence de nombreux autorités dont le ministre du développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale ,Mansour FAYE et des représentants d’institutions du système des nations unies.
La plateforme « SUNU CMU » vient d’être lancé ce matin par le premier ministre Mohammad Boun Abdallah DIONNE en compagnie de plusieurs participants. Avec pour thème « la contribution de SUNU CMU dans la couverture sanitaire universelle »,Jean pascal MOUVONDO de « better than cash alliance » a l’occasion de revenir sur ce partenariat en affirmant que « better than cash alliance » est une coalition de système des nations unies qui a un mandat unique dont celui d’accompagner ses membres à adopter le paiement électronique dans un objectif d’accélérer en particulier l’atteinte des objectifs du développement durable. Le directeur général de l’agence de la couverture de la maladie universelle,Bocar Mamadou DAFF est revenu sur l’enjeu mondial du financement de la couverture sanitaire en déclarant que SUNU CMU est en premier lieu un outil de dématérialisation des opérations qui se veut une réponse au financement de la couverture de la maladie universelle. Selon lui, cela facilite la collecte des mobilisations des dons en plus de deux intérêts majeurs que dispose SUNU CMU tel que : faciliter l’inscription des bénéficiaires dans les mutuelles de santé et de favoriser la mobilisation de ressources additionnelles. A cet effet il dit : « grâce à cette plateforme, il devient aujourd’hui possible d’envoyer un bénéficiaire en plus d’être une source innovante selon le jargon consacré.
Le premier ministre Mohammad Boun Abdallah DIONNE dans sa contribution s’est réjouis de présider cette cérémonie qui marque le lancement de la plateforme de financement participative de la couverture de la maladie universelle (SUNU CMU) « on a coutume de dire un esprit sain dans un corps sain » a-t-il rappelé au micro d’infosdujour.sn.Dans ses propos il estime que chef de l’état a porté sa haute priorité à l’homme et à sa protection sociale en développant des interfaces. A ce sujet, il convoque l’axe 2 du Plan Sénégal Emergent. Pour lui en mettant en place la CMU, le Sénégal se projette sous l’impulsion des atteintes des objectifs du développement durable. « En quatre ans déjà, l’agence de la CMU a permis d’opérationnaliser 676 mutuelles de santé selon les statistiques. Selon son point de vue, il faut identifier les bénéficiaires c’est-à-dire l’ayant droit afin qu’il y’est une maitrise de la dépense quotidienne.
Le ministre du développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale Mansour FAYE en ses termes « nous venons d’assister au lancement officiel par M. le premier ministre de la plateforme SUNU CMU qui fait partie donc de 7 modules du système d’information de la gestion intégrée de la CMU »Pour Mansour FAYE, c’est une plateforme qui vient à son heure compte du taux d’accès qui était de 20% et qui est passé à 49% d’où l’importance de capitaliser et renforcer ce dynamisme en permettant de booster davantage les adhésions par le parrainage et par la contribution de différents services offert par la CMU afin d’atteindre avant 2021 les objectifs fixés par le chef de l’état.
Dieynaba AGNE