suppression des villes, présentation de Macky Sall pour un troisième mandat, Me El Haj Diouf s’oppose catégoriquement


 

Face à la presse ce mercredi, Me El Hadji DIOUF est revenu sur les questions
brulantes de l’actualité. Les élections, le financement des partis politiques et
la suppression des villes de Dakar, Rufisque, Pikine, tels sont les différents
points auxquels le député a donné son point de vue.
Les élections : Me El Hadji DIOUF exige le respect du calendrier républicain et une
bonne organisation des élections
Sur cet aspect, Me El Hadji DIOUF est contre tout report des élections pouvant donner
l’opportunité à des maires de régner pendant 10 ans. Ce qui est inégal et
anticonstitutionnel «nous réclamons, nous, à notre niveau, l’organisation rapide en 2021 des
élections locales »lance-t-il. Au cas contraire, le député n’écarte la stratégie de saisir les
instances judiciaires de la CEDEAO.
Le financement des partis politiques (levée de fond de SONKO) : une campagne de
« woyane », de « sarakhou » et de blanchiment d’argent
Pour le député du peuple, le ministre de l’intérieur, Antoine Felix DIOME est bien dans son
rôle de rappeler une loi. D’après lui, c’est à lui qu’incombe de gérer la vie des partis
politiques, c’est lui qui donne le récépissé, sanctionne et c’est lui qui donne naissance aux
partis politiques. Ainsi, il n’a pas manqué de jeter des pierres au leader du PASTEEF,
Ousmane SONKO.Pour lui, le ministre de l’intérieur n’a fait que rappeler à un petit garçon
qui lançait sa campagne internationale, les règles qui régissent le fonctionnement des partis
politiques. Avec cet état de fait, cela risque de sombrer le pays à des blanchiments d’argents.
Suppression des villes : un projet diabolique
La suppression des villes de Dakar, Rufisque, Pikine pourrait anéantir l’histoire du Sénégal.
En tout cas c’est du moins son avis car pour le député de l’assemblée nationale, ces villes
sont un symbole pour le pays. C’est inacceptable, c’est une tentative dangereuse, irréfléchie
de supprimer la ville de Dakar, a lâché, Me El Hadji DIOUF.A cet effet, il invite toutes les
populations de Dakar, de Rufisque à dire niet à l’inqualifiable, non à l’innaceptable.A ce titre,
il salue les objectifs du grand Serigne de Dakar Abdoulaye Makhtar DIOP, de l’imam ratib de
Dakar et des lébous.

Previous MENACE DE DISSOLUTION DE PASTEF, LA MEPRISE DU MINISTRE DE L’INTERIEUR
Next Minusma : 170 gendarmes vont être déployés au Mali