UN NOUVEAU BATAILLON A OUROSSOGUI Une réponse aux défis sécuritaires


 

L’installation à Ourossogui, dans le nord du pays, d’un nouveau bataillon de 700 hommes, est guidée par le souci de répondre aux nombreux défis sécuritaires à relever dans la zone frontalière. C’est ce qu’a fait savoir hier vendredi, le ministre des Forces armées. Sidiki Kaba visitait les installations de cette nouvelle unité militaire basée dans cette localité de la région de Matam en compagnie du ministre de la Justice, Malick Sall et du général Birame Diop, chef d’Etat-major général des armées (Cemga).
«L’érection de ce bataillon répond à un besoin sécuritaire. Il s’agit pour le chef suprême des Armées de renforcer les capacités militaires et d’apporter une réponse aux défis multiformes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui au regard de la situation sécuritaire autour de nos frontières», a-t-il notamment expliqué.
Aux hommes du 32ième Bataillon, le ministre des Forces armées a recommandé de garder à l’esprit l’importance de vivre en synergie avec les populations dans le but d’obtenir leur collaboration
M.T.D

Previous FORMATION EN COMPTABILITÉ DES MATIÈRES 91 policiers diplômés
Next Modou DIAGNE FADA, président du parti LDR/YEESAL, directeur de la SONACOS prétend une bonne campagne de commercialisation d'arachides