Unacois Jappo HLM:  » Le maire des HLM semme le désordre dans le marché en installant des chapitos de fortune »

Ses « chapito de fortune » qui sont un obstacle pour les commerçants du marché HLM
Les commerçants du marché HLM et l’UNACOIS JAPPO ont fait face à la presse ce mercredi 03 juillet 2019 .Sur les lieux, ses commerçants et industriels ont tenu leur dialogue centré autour de la problématique de la modernisation des marchés et sur d’autres attentes cruciales.
C’est le désordre total qui règne au marché Hlm, nous semble dire ses vendeurs qui travaillent à la sueur de leur front lors de leur conférence tenu ce matin. Très remontés contre les autorités et le maire, ses derniers ont pris le temps d’énumérer les obstacles dont ils sont victime et qui ne reflète plus l’image du marché connu auparavant.
El hadji FALL, commerçant au marché hlm5 et secrétaire à l’UNACOIS JAPPO, section hlm en collaboration avec le collectif des commerçants du marché hlm est revenu sur cette situation « ceci n’épargne aucun commerçant qui est au marché hlm. Aujourd’hui nous lançons une alerte pour l’autorité. Cette alerta va à l’endroit du chef de l’état Macky SALL et du ministre de l’intérieur Aly Ngouille NDIAYE »Selon le commerçant, les autorités locales en étant en accord avec eux ont joué pleinement leur rôle en leur adressant plusieurs lettres « c’est la raison pour laquelle le marché n’a pas ouvert ses portes aujourd’hui. »dit-il. Dans son entretien à la presse, il fustige la présence des bâches installés au sein de marché et qu’il considère comme des bâches de chapito de fortune. Pour lui, il ne s’agit pas de parler de foire car la norme n’a pas été respectée. Sur ce plan, il signe et persiste en ses termes : « ceci est un obstacle au marché parce que ses bâches impacte et ternit ce marché, nous sommes fatigués, trop c’est trop. Nous ne pouvons plus cohabiter ensemble »Ainsi, EL Hadji FALL, porte-parole UNACOIS JAPPO section hlm exige de la part des personnalités la délocalisation vers un autre site en précisant qu’ils ont toujours été en conformité avec la mairie pour le respect de leur droits et devoirs. Et sur ce point il cite les OVP (occupation de voie publique) qui ont énorme taxe sur ses collègues mais qu’ils continuent de respecter. C’est dans cette perspective qu’il met en garde les autorités en cas de désinstallation de ses bâches dont ils ne vont sans doute hésité à les enlever.
Pour le président de l’UNACOIS JAPPO, section hlm Mohamed DIOP, il s’agit d’un cri de cœur de tous les commerçants évoluant dans de différents secteurs. Celui-ci dénonce le comportement de la commune qui, à l’approche de chaque événement comme Tabaski et korité procède à des installations de ses bâches qu’ils qualifient comme des chapito de fortune aux alentours du marché. A cet effet, le président de l’UNACOIS JAPPO alerte les autorités étatiques et interpelle le chef de l’état qui selon lui ne devrait pas faire la sourde oreille « soit on arrête ses chapito, soit on ferme le marché. » conclut-il.
Dieynaba AGNE