Université de Thiés : les professeurs en grève pour 48 h.


Les professeurs de l’université de Thiès, après une Assemblée Générale tenue ce Vendredi 9 Octobre, ont fait face à la presse. Cette rencontre a été une occasion pour revenir sur Les différends qui les opposent au recteur.

Le point de presse tenu par le SAES( Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur) /Campus Thiès a permis au coordonnateur, le Docteur Mamadou Tandian Diaw de revenir sur les nombreux problèmes que vit l’université de Thiès.
Selon lui le campus Thiès, jadis stable, connaît des difficultés parce que Madame Ramatoulaye Diagne Mbengue, le recteur fait fi de leurs revendications. « Elle pousse les enseignants à aller vers la grève en ignorant leurs préoccupations » dira le porte parole du jour. Selon lui chacun des quatorze points de revendications est important pour le bon fonctionnement de l’université.
Fustigeant l’attitude de Madame le recteur, le SAES exige un nouvel audit du personnel après celui de 2014 qui avait révélé beaucoup d’incohérences entre les diplômes de certains personnels et les postes qu’ils occupent.
M. Tandian, rappelle que depuis la création de l’université de Thiès, aucun enseignant n’a jamais été suspecté de mauvaise gestion; il déplore par ailleurs le fait que c’est seulement dans cette université au Sénégal où les frais de voyage d’études ne sont pas virés du fait d’une mauvaise interprétation des services de Madame le recteur, d’une circulaire ministérielle. Le coordonnateur du SAES/Campus Thiès est revenu notamment sur le recrutement d’un conservateur à la bibliothèque. Il a en outre exigé le paiement sans délai de toutes les sommes dues aux reponsables pédagogiques de l’école doctorale.
Du fait d’une gestion solitaire de l’UT et de leur non implication dans les prises de décision, les enseignants sont très en colère et ont chargé Madame le recteur. Cette dernière n’a pas voulu se prononcer pour le moment sur les accusations du SAES.

Previous Mamadou Lamine Massaly: "Sonko a trahi son parti et les jeunes qui ont cru en
Next Journée mondiale des oiseaux migrateurs