« Vers l’Autosuffisance Alimentaire au Sénégal : Les Acteurs de la Boulangerie et les Députés s’unissent lors d’une Rencontre Organisée par la CNCR et l’IPAR »


 

récit INFOS DU JOUR
Lors de la rencontre organisée par la Confédération Nationale des Coopératives Rurales du Sénégal (CNCR) en collaboration avec l’Institut Sénégalais de Recherche Agricole (IPAR), la question cruciale de la souveraineté alimentaire a été abordée en présence des députés et des acteurs de la boulangerie. Les participants ont mis en avant plusieurs axes stratégiques pour permettre au Sénégal d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

1. **Renforcement de l’agriculture locale :** Il est essentiel d’investir dans l’agriculture locale en fournissant aux agriculteurs les ressources nécessaires, telles que des semences de qualité, des outils modernes et des formations appropriées. L’adoption de pratiques agricoles durables peut également contribuer à augmenter les rendements et à préserver les ressources naturelles.

2. **Soutien aux petits exploitants :** Les petits exploitants agricoles sont la colonne vertébrale de l’agriculture au Sénégal. En les soutenant avec un accès facilité au crédit, à l’irrigation et aux marchés, le pays peut stimuler la production alimentaire locale. La mise en place de coopératives et de groupements d’agriculteurs peut également favoriser l’échange de connaissances et de bonnes pratiques.

3. **Amélioration des infrastructures :** Des infrastructures adéquates, comme les routes rurales et les systèmes d’irrigation, sont indispensables pour faciliter le transport des produits agricoles et l’accès aux marchés. Investir dans ces domaines peut réduire les pertes post-récolte et garantir que les aliments parviennent aux consommateurs dans des conditions optimales.

4. **Diversification des cultures :** En encourageant la diversification des cultures, le Sénégal peut réduire sa dépendance à quelques cultures principales et augmenter la variété des aliments disponibles. Cela peut contribuer à renforcer la sécurité alimentaire en cas de perturbations dans la production d’une culture spécifique.

5. **Collaboration entre les acteurs :** La rencontre a rassemblé des députés et des acteurs de la boulangerie, créant ainsi une plateforme pour la collaboration entre différentes parties prenantes. Les politiques gouvernementales, les réglementations et les initiatives privées doivent converger pour créer un environnement propice à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire.

 

Précédent "Pertes de plus de 5 milliards de FCFA au Projet BRT de Dakar suite aux Violences : Avancement Satisfaisant malgré les Défis"
Suivant "Sabotage du Système d'Évacuation des Eaux Pluviales à Touba : Une Menace Réelle pour la Sécurité et le Bien-Être"