« Vive le parrainage à la sauce sénégalaise! » (Abdoul Mbaye)


« Vive le parrainage à la sauce sénégalaise! » (Abdoul Mbaye)
« Vive le parrainage à la sauce sénégalaise! » (Abdoul Mbaye)

Depuis le 30 décembre 2023, une commission mise en place par le Conseil constitutionnel est chargée de vérifier les parrainages des candidats à l’élection présidentielle. Jusqu’à présent, 93 candidats ont été examinés par cette commission, et plusieurs anomalies ont été signalées par les représentants des candidats. Parmi les irrégularités notées figurent des électeurs possédant des cartes d’identité mentionnant leur inscription sur les listes électorales, alors qu’ils sont introuvables dans le fichier électoral lors de la vérification par la commission.

Des erreurs concernant les noms, tels que l’usage ou l’absence d’accents, ou les espacements dans les cas de prénoms multiples, ont également été relevées. La procédure actuelle stipule que dès qu’une erreur est détectée, le parrain est éliminé de la liste de parrainage du candidat concerné. Si les erreurs sont nombreuses, la commission peut invalider et éliminer le candidat d’office.

Abdoul Mbaye, un des candidats affectés, a exprimé son mécontentement et a partagé ses expériences avec des parrainages invalidés par le Conseil constitutionnel en raison d’erreurs diverses. Il a partagé un message sur ses réseaux sociaux : « Saviez-vous que lorsque l’administration a commis des erreurs matérielles en confectionnant la carte d’identité, c’est votre parrain que vous perdez? Un prénom commençant par ‘.’ inapproprié que vous ne reproduisez pas élimine votre parrain. »

Il a également mentionné d’autres types d’erreurs telles que l’orthographe incorrecte des noms ou l’espacement inadéquat entre les prénoms : « De même si vous écrivez MBACKE au lieu de MBAVKE, ou que vous ne laissez qu’un espace et non un double espace entre HADJI et MALICK figurant sur la carte…. Et les exemples sont nombreux », a-t-il fait savoir Abdoul Mbaye candidat à la présidentielle sous la bannière de ACT.

Il termine son texte avec un message ironique ; « Vive le parrainage à la sauce sénégalaise! »05

Précédent Agression de Kalidou Wagué à Bokidiawé : Les Forces Vives de APR Matam indexent Farba Ngom
Suivant Ministère de l'Urbanisme: Abdoulaye Saydou Sow honore 37 agents et ordres nationaux