CAPE: Lancement d’un portail de signalisation contre l’exploitation des filles en ligne


La CAPE et l’Etat du Sénégal contre l’exploitation des enfants en ligne
Le ministère de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants en collaboration avec la cellule d’appui à la protection de l’enfance(CAPE) a organisé un panel d’installation d’un portail de signalement pour la protection des enfants en ligne. Cette plateforme a pour objectif de mettre en place un outil de signalement des images mettant en scène des abus sexuels commis sur des enfants (pédopornographie) partagées en ligne.


Pour faire face à la recrudescence des violences orientées vers les enfants ainsi que les dangers liés à l’utilisation excessive du numérique et d’internet Le ministre de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants Mme Ndèye Sali Diop Dieng en soutien avec la CAPE a procédé hier à l’installation d’un portail de signalement pour la protection des enfants en ligne. Ce nouveau type de risque qui préoccupe aussi bien les autorités que les partenaires du développement ont poussé ses derniers à s’impliquer dans la mise en œuvre du plan d’action national sur la protection des enfants en ligne à travers le comité de pilotage(COMPIL) mis en place par le ministère de l’économie numérique et de la communication.
En effet dans son allocution, le ministre de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants Mme Ndèye Sali DIOP DIENG s’est d’abord réjouis de la présence des partenaires avant de souligner l’importance de ce portail qui est pour le renforcement de la protection de l’enfance. A ce propos, elle dit « cet engagement trouve toute sa pertinence dans l’ampleur des pièges qui sont cachés derrière l’utilisation d’internet notamment pour les enfants disposant d’un espace large. » Selon elle, le partenariat avec IWF contribuera à la capacité de lutte contre les dangers liés à la mise en place d’un outil de signalement des images d’abus sexuels sur enfants diffusés en ligne.
Mme Diouf, Ramatoulaye Ndao, coordonnatrice de la CAPE en est revenue : « nous nous sommes réunis aujourd’hui pour procéder à l’installation d’un portail de signalement pour lutter contre l’exploitation des enfants. » Pour elle, un phénomène visible mais cachée du fait que cela soit un sujet tabou même si les dérives sont de plus en plus multiples en plus de souligner que l’internet est une proie aux prédateurs sur les enfants sur le plan de l’accessibilité cet effet elle a remercié IWF qui est une organisation internationale ayant pour mission de détruire partout dans le monde ses contenus d’abus sexuels sur enfants diffusées en ligne à travers un portail de signalement anonyme. C’est dans ce contexte qu’elle renseigne sur ses mots « nous allons avoir dans les mois à venir des campagnes de sensibilisations au niveau national »dit-elle en lançant le plaidoyer aux communicants.S’agissant d’une collaboration avec les forces de l’ordre, elle révèle que ceux-ci contribueront à enquêter au Sénégal afin de sanctionner les fautifs de crime mais également de la solidarité de la police nationale pour draguer ses images. A l’opposé de cela, elle précise que des institutions prendront en charge ses victimes d’abus sexuels même si elle sous-tend du non disponibilité de mécanisme nouveau.

Précédent Sécurité routiére :L'AJF la jeunesse du Fouta se mobilise pour la préservation du patrimoine routier
Suivant Le consortium"AGIR ENSEMBLE" milite pour l'adoption accélérée d'un code de l'enfance complet et ambitieux