Lettre ouverte de Serigne Makhfouź Mbacké au nom de la jeunesse africaine au président français et à L’Occident

A Monsieur Emmanuel Macron président de la République française .
Je profite de la célébration ce 04 Avril de  » l’indépendance  » du Sénégal pour tremper ma plume dans l’encre mon sang noir pour vous interpeler à la face du monde .
Excusez moi de ne pas mettre la forme mais vous allez comprendre le pourquoi de ma colère.
M.le Président de la république Française ,parler de l’identité Africaine est une chose aisée car elle n’est pas différente de celle du reste de l’humanité, malgré que nous n’avons pas les mêmes sentiments de solidarité de compassion et les mêmes aspirations à la liberté à la dignité à la justice et à la propriété, pourtant force est de constater qu’ après l’esclavage après la colonisation après les pseudo- indépendances, on ne nous a reconnu que le droit d’être libre mais dans l’enclos français.
Aujourdhui en Avril 2020 l’Afrique francophone est encore sous le contrôle de la France.
C’est pas étonnant,cela remonte en 1884 lorsque les puissances coloniales se sont réunies à Berlin pour se partager l’Afrique sans que nous ayons notre mot à dire. L’Allemagne, l’Espagne, l’Angleterre et le Portugal ont cependant compris qu’il fallait sortir du schémas de la conférence de Berlin et redéfinir les contours d’une nouvelle coopération avec les pays Africains, pas la France qui avance sans bouger en portant des masques et qui considère toujours le continent africain comme sa propriété.
M.le président les peuples d’Afrique et particulièrement sa jeunesse revendiquent pourtant avec de plus en plus de vigueur leurs besoins de démocratie leurs droits à l’autodétermination le droit de décider avec qui ils veulent commercer avec leur propre monnaie sans qu’on les place sous la tutelle d’une ex puissance coloniale qui se présente toujours sur la scène mondiale comme notre porte parole et notre avocat. Vous nous saoulez avec l’aide publique au développement dont le résultat est de nous rendre toujours dépendants, aujourd’hui vous êtes développés et nous , nous sommes restés des mendiants qui sont très fiers d’être qualifiés de pays pauvres très endettés.
S’il vous plaît M. le président Macron ne répéter pas la même chose avec le test du vaccin de COVID19.
Nous n’avons que faire avec vos vaccins .
Sachez que l’homme africain n’est pas un animal et nous ne sommes pas non plus des cobayes pour vos laboratoires. Halte à la manipulation au mépris et au dédain vous n’êtes pas à votre première expérience .
Vous nous avez fait souffrir des années et même des siècles durant .
Votre premier ministre a dit qu’il en avait marre des émigrés africains mais nous lui disons aussi nous avons marre de vous et votre politique
Reconnaissez votre échec .
Vous avez essayé de nous décimer par l’esclavage et vous n’avez pas pu , nous sommes là aujourd’hui beaucoup plus nombreux et plus résistants que jamais .
Tous vos microbes et virus EBOLA , VIH …n’ont pas réussi à nous anéantir ce n’est pas un COVID19 qui le fera à votre place .
Vous n’allez jamais nous vaincre.
SVP M.Macron et vos alliés pas cette fois .
A mes frères Africains n’ayons pas peurs , soyons forts et unis .
Je vous prie Monsieur le président de recevoir les salamalecs de toute l’Afrique des descendants des fiers guerriers ancestraux, des marabouts résistants et de sa jeunesse consciente.
Serigne Makhfouz Mbacké Gaindé Borom Darou guide religieux à Diourbel / Sénégal.
Vive l’Afrique Vive le Sénégal .