Prévention pour le recrutement des jeunes par les voies extrémistes L’ong west Africa et l’ambassade des États-Unis sillonnent les quartiers de Dakar.


La commune des parcelles assainies sensibilisée sur l’immigration clandestine

L’ONG WEST AFRICA en collaboration avec l’ambassade des Etats –Unis continue de dérouler leur campagne de sensibilisation pour la prévention du recrutement des jeunes par les voies extrémistes dans certaines communes de Dakar. Ce 07 mars 2019, c’est la commune des parcelles assainies qui est à l’honneur pour cette rencontre de conscientisation sur les risques de l’immigration clandestine.
L’ONG WEST AFRICA en partenariat avec l’ambassade des Etats Unis vient de rendre visite à la commune des parcelles assainies. Femmes et jeunes étaient venus pour assister à cette campagne de sensibilisation pour prévenir le recrutement des jeunes par les réseaux extrémistes et de dialogue sur les risques de ce fléau. Le responsable du président du conseil communal de la jeunesse des parcelles assainies, Kalidou KATABA a donné son point de vue par rapport à cette situation « c’est une bonne chose, une initiative venant de l’ONG WEST AFRICA en partenariat avec l’ambassade des Etats- unis. Donc c’est quelque chose que la mairie ou le conseil communal devait faire aux parcelles assainies donc si on voit Partner venir nous appuyer sur ce domaine, on a qu’à saluer les démarches. »
Selon Kalidou KATABA, représentant du maire des parcelles assainies, ils sont preneurs de toutes actions pour défendre la jeunesse des parcelles assainies afin de pouvoir les retenir au Sénégal et plutôt dans leurs communes respectives. Pour ce dernier cela va en trouvant des alternatives, des emplois aux jeunes mais aussi des formations en entreprenariat. C’est à ce titre qu’il affirme « comme vous le savez la mairie des parcelles assainies est en partenariat avec plus de 80 établissements supérieurs pour la formation des jeunes pour pouvoir aider ses jeunes dans la formation et aussi à avoir des emplois. »
Témoins de certains faits qui lui ont marqué à Casablanca et qui lui a pousser à lancer un message fort à l’endroit de la jeunesse des parcelles assainies, Kalidou KATABA raconte : « je l’ai vu personnellement à Casablanca quand j’étais au Maroc, y’a de cela 1ans.J’ai vu des propres sénégalais, ils m’ont mêmes interpellé pour me demander si j’en faisais partie des gens qui sont venus pour faire l’immigration donc malheureusement j’étais pas parti pour ça parce que d’après tout je suis entraineur national de judo, on était là-bas pour le championnat d’Afrique. »Il ajoute : « j’ai vu et j’ai compris que ce sont nos propres frères qui poussent nos frères à immigrer mais à immigrer aussi clandestinement. »
La présidente des « badienou gokh » des parcelles assainies Kany TOURE pense que ceci est d’une importance capitale à la population, des jeunes et aussi des femmes. A ce sujet elle confirme « l’immigration clandestine détruit mais n’améliore pas. Nous sommes très fières de cet acte qui est une bonne chose et qui va permettre aux jeunes de se conscientiser mais aussi à nous les femmes qui sont des mères et qui vont assurer leur rôle de dialoguer avec leurs enfants qui avaient choisi cette voie clandestine. »Elle poursuit « je salue ce partenariat de WEST AFRICA car c’est d’une utilité à nous même qui doivent faire une formation.je pense que ce message doit passer et nous de par notre statut de « badiénou gokh »nous allons prendre des mesures pour éradiquer ce phénomène. »
Dieynaba AGNE

Previous Campagne de sensibilisation : L’ONG WEST AFRICA, en partenariat avec les jeunes et les femmes pour le recul de l’immigration clandestine .
Next KHADIJATOU SOW L'UN DES TRÉSORS DU CINÉMA SÉNÉGAL