Soundjata Keita immortalisé à Dakar par son khalif Ckeikh Ibrahima Keita



La cérémonie de commémoration de la naissance de Soundjata Keita a été organisée ce mardi 27 aout 2019 par le khalif mandingue du guerrier.

C’est sous la présence d’une foulée accompagnée de d’instruments musicaux, de sonorités et de l’artiste griot Djiby DRAME que le khalif a inauguré le monument de Soundjata mis en place au niveau du rond-point de scat urbam.
Le Khalif mandingue Cheikh Ibrahima KEITA a rendu hommage au guerrier Soundjata Keita par une cérémonie de commémoration de la naissance de ce dernier marqué par l’implantation d’un monument de Soundjata. Un événement marqué par l’ambiance en passant de la tradition africaine faite de danses et de sonorités musicales a accueilli le khalif. D’un cout de 17 millions, le fils et roi d’Afrique comme le surnomme son porte-parole et ses compagnons « Faire revivre Soundjata KEITA doit être faite par tout le monde, ça ne doit pas intéresser que moi parce que Soundjata KEITA est un ancêtre de l’afrique,Soundjata KEITA, si on doit de parler de lui sur ce qu’on fait les français, a eu à le faire dès l’an 1200 » Dans ses propos, le Khalif Cheikh Ibrahima KEITA a tenu à rappeler l’importance qu’à ses yeux de renouveler cette figue monumentale de Soundjata et qui fait l’objet de sa présence. C’est dans ce contexte qu’il s’est prononcé en ses mots « être de race noire n’est pas une honte.si ca l’était ce monument n’allait pas être implanté ici. Soundjata KEITA est une référence chez les blancs, chez les noirs d’où l’investissement de ce monument ou j’ai eu à injecté des millions pour notre ancêtre Soundjata KEITA. »
S’agissant de cette détermination qu’il a eu envers son petit-fils Soundjata KEITA, il affirme qu’il est son khalif de tous les côtés y compris le spirituel : « Ce que j’ai fait c’est par mes propres moyens donc si je n’étais pas le Khalif de Soundjata KEITA, j’aurais investi mon argent ailleurs. Donc c’est pour vous dire que ce j’ai fait pour lui, je l’ai fait pour moi-même. C’est grâce à Soundjata que je parviens aujourd’hui à transmettre mon savoir à d’autres patients, ce qui explique cette dette que je dois rendre à cet être. »Sur le plan des attentes au niveau du gouvernement, le Khalif Cheikh Ibrahima KEITA demande que des histoires d’une telle envergure soient revisitées en enseignants aux enfants les ancêtres afin de s’inspirer de ses aieux.Interpellé sur la fabrication de ce monument, il renseigne qu’il s’agit de matières locales autrement dit c’est du consommé local. Une occasion pour lui également de prier pour la paix au Mali a été formulé dans sa déclaration.
Dieynaba AGNE

Previous Dr PAPE ABDOULAYE SECK :Une nouvelle si brutale qui attriste et bouleverse tout et tous
Next Affaire 94 milliards : Me Elhaj Diouf "Ousmane Sonko est un manipulateur de l'opinion"