Le SUTJUST suspend son mot d’ordre de grève


 

Après avoir observé une grève continu suivi d’une trêve de 96h, le bureau
exécutif national des travailleurs de SUTJUST vient de faire une déclaration
pour édifier l’opinion publique de leur situation de crise.

Pour M.Aya Boun Malick DIOP, c’est un engagement sans faille des travailleurs de la justice
à ne pas céder aux acquis syndicaux arraché après des années de lutte à travers des
négociations correctives. Cette opiniâtreté comme le qualifie-t-il est pour lui l’unique moyen
qui était à la disposition des travailleurs de la justice contre une regression.Cependant,le
dialogue avec le ministre suivi d’une large concertation avec sa base découlant des
négociations a permis au SUTJUST de surseoir à cette grève le temps de permettre au garde
des sceaux de dérouler son engagement .A ce titre il invite ce dernier : « à tout mettre en
œuvre, à accomplir toute diligence à l’effet de faire payer au cour du mois de Septembre
2020 un montant utile dans le cadre des primes dont la mise en œuvre pérenne sera assuré
par un texte étudié et proposé par le comité qui a tenu sa réunion ce jeudi passé.
Ainsi, il demande au garde des sceaux, le ministre de la justice de veiller au respect de ses
engagements à ce que le comité mis en place puisse poursuivre dans un délai raisonnable
l’étude et la préparation des projets de texte concernant le statut des travailleurs de la
justice l’assiette du fonds commun. Ceci dit « Le SUTJUST suspend son mot d’ordre de grève
et prend l’opinion publique à témoin des engagements que le ministre de la justice a pris le
24 aout dernier » dit-il.

 

Previous Tamkharite 2020 : Le beau geste de Birane NGOM dans la commune de Dieuppeul Derklé.
Next Waxante Degge avec Abdourahmane Sow COS M23 " Pour la mémoire de nos martyrs il n 'y aura pas de troisième mandat